Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La SYNFISE-SNEC s’active : Les examens menacés

Dans le cadre d’informer l’opinion nationale et internationale de leur préavis de grève suite à des recommandations non prises en compte par l’Etat, la Section Syndicale Nationale des Financiers du Secteur de l’Education SYNFISE-SNEC a tenu une conférence de presse , le 04 Juillet dernier à la bourse de travail. Cette rencontre était présidée
par le Secrétaire Général SYNFISE-SNEC M. Diodio SAMBA.

Ladite conférence a été l’occasion pour M. Diodio SAMBA d’évoquer les principales difficultés que rencontre leur syndicat.

créé il y a des années et se bat pour des meilleures conditions de vie des agents financiers du secteur de l’éducation, SYNFISE-SNEC est composé des agents financiers de l’Etat mises à la disposition de l’éducation. Ils ont été détachés du Ministère des Finances et ne bénéficient ni des avantages de finance ni de l’éducation.

Après l’échec de négociations avec le gouvernement a deux reprises notamment en avril 2016 suite à leur premier congrès à travers un cahier de charges et en février 2019 lors de leur deuxième congrès par le biais de leur second cahier transformé en plateforme de revendications déposé le 12 juin dernier. Leurs démarches administratives, basées sur ces cahiers de charges transformés en lettre de préoccupations, n’ont aboutit qu’a de simples promesses.

Raison pour laquelle en commun accord ils ont déposé un préavis de grève. « Nous informons l’opinion nationale et internationale que la Section Syndicale Nationale des Financiers du Secteur de l’Education tout ordre confondu décide d’aller en grève. » a certifié M. Diodio SAMBA.
Les revendications sont entre autres: étendre aux agents financiers du secteur de l’éducation des avantages du Décret N°2018-0541/P-RM du 05Juillet 2018, fixant les taux mensuels de certaines primes allouées aux personnels de certaines directions du Ministère des Finances, nommer par décision des agents chargés de traitement et du tirage des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités, comme chargés de dossiers, prévoir les intendants dans les budgets de formation et des examens de fin d’année, octroyer un plan de carrière des agents financiers du secteur de l’éducation, réviser le cadre organique des Académies d’Enseignement pour adaptation au contexte actuel, faciliter l’accès des agents financiers aux études professionnelles et autres.

Selon le secrétaire général s’ils n’ont pas eu gain de cause, les agents financiers commenceront leur grève du 22 au Juillet 2019 juste avant la date du début des examens du DEF qui se tiendra du 29 au 31 Juillet 2019 et celle du Baccalauréat qui doit se dérouler du 5 au 8 Août 2019.

» Si réellement nous avons des rôles à jouer dans l’éducation, nous sommes sûr qu’on sera écouté. Comme on le dit la grève est l’arme ultime après toutes les démarches effectuées. Nous ne voulons pas prendre en otage les examens de fin d’années. Nous voulons juste des propositions concrètes et officielles  » a laissé entendre M. Diodio SAMBA.

Ibrahim Binaté

Source: ÉchosMédias

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct