Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

La MINUSMA soutient les initiatives locales de prévention de conflits

La salle de conférence du Gouvernorat de Gao a abrité, le 10 Août dernier, le lancement d’un projet à impact rapide sur le renforcement des capacités des jeunes et des filles scolarisés et déscolarisés dans la région de Gao.

Ce projet, initié par le Conseil Régional de la Jeunesse de Gao et soutenu par la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA, vise à informer et sensibiliser la jeunesse de la région sur la culture de la paix et de la non-violence et, la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent.

Prévu pour une durée de trois mois, ce projet d’un montant global de 18 millions de FCFA, s’attèlera à soutenir les initiatives et pratiques de résolutions de conflits et de cohésion sociale et, à renforcer le cadre de concertation et d’orientation entre les jeunes leaders des trois cercles de la Région de Gao. Ceci, à travers une mobilisation active de la jeunesse.  « Ce présent projet a pour but de faire une large sensibilisation pour lutter contre l’extrémisme violant dans les trois cercles de la région et de renforcer les capacités des jeunes leaders sur les mécanismes de prévention de conflits, » a déclaré Almahady Oumar Maiga, Président du Conseil Régional de la Jeunesse de Gao.

M. Mutoro Homère Omaru, Chargé des Affaires Civiles à la MINUSMA a expliqué qu’à travers ce projet, les activités devront regrouper tout le monde, surtout les jeunes dans leurs diversités et caractéristiques.  « En finançant ce projet, la MINUSMA entend voir les jeunes s’engager à créer une société où cohabitent, dans la paix et dans le respect, toute la population sans distinction de culture et d’ethnie » a-t-il souligné.

« La mise en œuvre du présent projet permettra dans un premier temps de contribuer à l’ancrage de la culture de la paix et de la non-violence au quotidien, par l’élimination de toutes les formes de discrimination et d’intolérance qui engendrent des conflits intercommunautaires dans la Région de Gao, »a expliqué Almahady Oumar MAIGA, tout en remerciant la MINUSMA pour son soutien au processus de paix et de réconciliation.

Pour M. Cheick Fantamadi Bouare, Directeur de cabinet du Gouverneur de Gao, ce projet est une opportunité pour le partage des bonnes pratiques des jeunes leaders des différentes organisations et communautés, sur la notion de la culture de la paix et de non-violence. Selon lui, « le projet permettra de créer des espaces d’expression des jeunes et de promotion des valeurs constructives de la culture de la paix, de la non-violence et de la lutte contre l’extrémisme violent ».

Et Cheick Fantamadi Bouare de poursuivre en exhortant tous les jeunes à suivre attentivement les thèmes qui seront développés lors de cet atelier pour en tirer tous les profits, au bénéfice de ceux qu’ils représentent. « En plus des activités de prévention, cet atelier est une opportunité qui est accordé aux autorités régionales, aux leaders coutumiers et religieux de travailler ensemble avec les jeunes pour atteindre les objectifs qui ont été fixés, » a-t-il déclaré.

Cette rencontre qui a vu la participation des autorités administratives et militaires, des Chefs coutumiers et religieux, a également enregistré la présence de plus de 200 jeunes leaders des associations de jeunes et des mouvements de résistance civile de la Région de Gao.

Le Conseil Régional de la Jeunesse de Gao (Représentation du Conseil National de la Jeunesse du Mali – CNJ-Mali) est une structure apolitique relevant de la société civile et regroupant l’ensemble des associations, organisations et mouvements de jeunesse du Mali. A ce titre, il est un cadre de concertation, d’orientation et de coordination des actions de la jeunesse malienne.

SourceMinusma

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct