Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kalfa Sanogo : L’homme idéal pour rassembler les abeilles de la ruche en vue des élections présidentielles 2018

Intègre et très assidu, le maire de Sikasso Kalifa Sanogo est un rassembleur. Connu pour son honnêteté et son sens élevé de la responsabilité, il sera le meilleur candidat de l’Adema-Pasj pour la présidentielle 2018.

Kalfa Sanogo sikasso campagne election presidentielle candidat mali

La réflexion est en cours au sein de l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice(ADÉMA-PASJ) de présenter ou non un candidat en 2018. Lors de sa 15ème conférence nationale tenue en mars 2017, les militants ont presque enjoint aux membres de la Direction nationale du parti d’engager le processus de désignation du choix du candidat pour les présidentielles. Rien d’anormal sauf que les Abeilles, ont une mauvaise expérience en la matière.

En 1992, l’Adéma-PASJ remporte la majorité absolue des sièges les élections législatives en février et mars (76 sièges sur 116) et son candidat Alpha Oumar Konaré est élu président de la république lors de la première élection présidentielle de la 3ème république 26 avril 1992.

En septembre 1994, Ibrahim Boubacar Keïta, six mois après sa nomination comme Premier ministre, est élu président de l’ADÉMA-PASJ. Le parti dont la devise est « Travail-Solidarité-Justice » connaît sa première division avec la création du Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) par le professeur Feu Mamadou Lamine Traoré, ancien vice-président de l’ADÉMA-PASJ et ancien ministre de l’Intérieur.

En Octobre 2000, Ibrahim Boubacar Keïta, président de l’ADÉMA-PASJ, démissionne de toutes ses fonctions alors qu’un « courant rénovateur », opposé à sa candidature a obtenu lors de la conférence nationale la relecture des statuts du parti. Le 28 février 2001, il crée un regroupement baptisé ALTERNATIVE 2002 et est rejoint par 33 députés de L’ADÉMA-PASJ, des élus locaux et d’anciens ministres comme Issa N’Diaye. Le 30 juin 2001, IBK et ses amis créent un nouveau parti, le Rassemblement Pour le Mali (RPM).

En janvier 2002, lors d’une convention de l’ADÉMA-PASJ, Soumaïla Cissé est investi candidat à l’élection présidentielle face à Soumeylou Boubèye Maïga, ministre de la Défense. Le Premier ministre Mandé Sidibé, candidat à l’élection présidentielle avait décidé de ne pas se soumettre aux primaires organisés par le parti. Mandé Sidibé est exclu du parti tout comme Ahmed El Madani Diallo, ancien ministre du Développement rural qui se présente également à l’élection présidentielle.

La fragmentation du parti se poursuit, Soumaïla Cissé, candidat à l’élection présidentielle quitte également le parti pour former le 1er juin 2003 l’Union pour la république et la démocratie (URD).

Pour l’élection présidentielle de 2007, l’ADÉMA-PASJ constitue avec l’URD et 12 autres partis politiques, l’alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) pour soutenir la candidature d’Amadou Toumani Touré. Soumeylou Boubèye Maïga qui décide de se présenter contre le président sortant est exclu du parti lors de la conférence nationale des 24 et 25 février 2007 avec plusieurs de ses sympathisants (Issa Diarra, Ibrahima Kantao, Binta Yattassaye et Oumar Ag El Méhidi).

En 2013, c’est Dramane Dembélé qui a été désigné porte-étendard de la ruche pour la conquête de Koulouba.

En 2018, selon de nombreux analystes politologue le maire de Sikasso, Kalifa Sanogo, au vu de sa côte de popularité et ses valeurs intrinsèques saura être le candidat idéal des abeilles.

Qui est Kalfa Sanogo ?

Kalfa Sanogo, ingénieur, ancien fonctionnaire international des Nations-Unies, Chevalier de l’Ordre national du Mali (22 Septembre 1996), Officier de l’Ordre national du Mali (22 Septembre 2008), a commencé à militer politiquement dès sa jeunesse. En effet, il est membre actif/fondateur de l’Association pour le développement du Cercle de Sikasso (ADCS) et membre actif/fondateur de l’Association pour le développement de la Région de Sikasso (ADRS). Président de l’Association « Wu Niré » pour la sauvegarde et la promotion de la Culture Senoufo, Premier Président d’honneur de l’Association des Femmes Ingénieurs du Mali (AFIMA), Président de l’Association Malienne d’Amitié avec le Danemark (AMADA).

De 1994 à 1995 et de 2009 à 2011, Kalifa a occupé le fauteuil de président de l’Association du personnel du PNUD/PAM/FNUAP Mali et Porte-parole des Associations du Personnel des Nations Unies au Mali.

De 1970 à 1973, il fut successivement Secrétaire à la Presse, Secrétaire politique puis Secrétaire général de l’Union des Etudiants et stagiaires maliens en Yougoslavie (UESMY).

De 1972 à 1973, il est désigné Coordonnateur de l’Union générale des Scolaires maliens (UGSM), précurseur de l’UNEEM.

De 1986 à 1991, Kalifa Sanogo est membre du Parti malien pour la révolution et la démocratie (PMRD), membre actif/fondateur du Front National démocratique et populaire (FNDP), de l’ADEMA association et de l’ADEMA-PASJ.

Connu pour son sérieux dans le travail, Kalifa est membre des équipes de campagne des candidats Alpha Oumar KONARE (1992) et Ibrahim Boubacar KEITA (2013).

Depuis novembre 2016, il est élu haut la main Maire de la Commune urbaine de Sikasso. Il est également le Président pour le Cercle de Sikasso (43 communes) de l’Association des Municipalités du Mali (AMM).

Sambou Sissoko

SourceLe Démocrate Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct