Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

JOURNÉES DE CONCERTATIONS NATIONALES : QUAND LES MEMBRES DE L’EX MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE ET DE L’ANCIEN REGIME SONT PRIS A PARTIE PAR LES JEUNES M5-RFP

Les journées de Concertations Nationales sur la préparation de la Transition longtemps attendues ont débuté hier jeudi 10 septembre, à Bamako. Invités comme tous les autres participants pour contribuer à l’édification d’un nouveau Mali, les membres de l’ancienne majorité présidentielle et de l’ancien régime ont été violemment pris à partie par des jeunes du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP). 

 

Après le coup d’état contre le président déchu, les Maliens sont invités à se concerter, et échanger sur les modalités pratiques de la Transition afin de convenir des grands axes de la Feuille de route de la Transition, de définir l’architecture de Transition et d’en élaborer la charte. Cela, en vue de trouver une solution aux crises profondes qui perdurent depuis des années. Ainsi, ces journées de concertations nationales incarnent cette voie au dialogue pour une Transition acceptable par les Maliens. Mais, il faut reconnaitre que ce devoir civique risque de perdre son sens à cause des agissements et des comportements   de certains jeunes issus du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

A l’ouverture des journées de concertations au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), nombreux sont des membres de l’ex majorité présidentielle qui subissent des humiliations graves et des agressions verbales infligées par ces jeunes de ce groupement qui ne cessent de réclamer la paternité du Coup d’état du 18 Aout dernier ; Alors qu’ils étaient invités par le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), à prendre part aux travaux de refondation de notre pays. Malgré, ces multiples efforts du CNSP à ouvrir la voie du dialogue et à rassembler tous les Maliens pour une solution commune, la plupart des membres de la majorité présidentielle ont été contrés par des jeunes devant le Centre International de Conférences de Bamako (CICB). Ce qui n’encourage aucune sortie de crise tant souhaitée par les Maliens.

Ces jeunes estiment que la majorité présidentielle avait refusé le changement donc, aujourd’hui, ils doivent être bannis de toute prise de décision. Or s’il s’agit de la refondation du Mali, et tous les Maliens doivent y participer, en vue d’une meilleure prise de décision pour un changement positif. Il peut y avoir un problème avec le régime IBK mais cela ne doit aucunement créer la haine entre les fils du même pays s’il s’agit de la refondation de notre pays. D’ailleurs, beaucoup de personnes dans le régime Ibrahim Boubacar Kéita se sont réellement battus pour le développement du Mali, et notre pays aura toujours besoin d’eux pour la refondation de notre patrie. Donc, il n’y a pas de raison aujourd’hui, de s’en prendre à certains bâtisseurs qui ont toujours embrassé et souhaité contribuer au développement de notre pays.

Certes, c’est le M5-RFP qui s’est quotidiennement battu pour arracher ce changement mais une chose est sûre, ni le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), ni le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) encore moins, l’ancienne majorité présidentielle ne pourront contribuer à un changement de ce pays, seuls. Comme l’a si bien dit l’Imam Mahmoud Dicko, il faut qu’on se pardonne mutuellement ; que le M5-RFP et sa jeunesse comprennent que la violence dans les mots et les gestes ne résoudront rien. Pour preuve ce sont ces mêmes jeunes qui ont été empêchés d’accéder aux salles sans que leurs leaders ne bronchent mot. Il faut   plutôt l’ensemble des forces vives de la Nation, à travers le dialogue, le pardon, la cohésion et le vivre- ensemble qui pourront faire du Mali une Nation meilleure.

En tout état de cause, le Mali n’a plus besoin des règlements de comptes, tous les Maliens doivent oublier les antécédents et faire face aux défis de l’ère qui prennent chaque jour une nouvelle tournure. Seule l’union sacrée au tour du Mali fera régner la paix, la cohésion et le développement de notre pays.

Abdoul Karim SANOGO

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct