Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée porte ouverte sur le port autonome de Conakry : Des avantages significatifs octroyés au Mali

Au cours de la 12édition de la foire d’Exposition Multisectorielle de Bamako (FEBAK 2018) qui regroupe 37 pays, la délégation de la République Guinéenne a organisé une journée porte ouverte pour permettre aux transitaires maliens et acteurs du commerce d’évoquer les problèmes qu’ils affrontent au port automne de la Guinée Conakry. La cérémonie était présidée par la directrice générale du port autonome de Conakry, Mme Touré Hawa KEITA, qui avait à ses côtés le président de la chambre du commerce et l’industrie du Mali Yousouf Bathily (CCIM) ainsi que le président du conseil malien des chargeurs, M. Ousmane Dao.

Dans le mot de bienvenue, le président de la chambre du commerce et l’industrie du Mali(CCIM), a salué la délégation guinéenne  pour sa participation aux 12 éditions FEBAK. Il a invité la directrice de prendre toutes les dispositions nécessaires  pour satisfaire les acteurs du commerce Malien.

Pour sa part, la directrice du port Autonome de Conakry, Mme Touré Hawa Traoré,  dira aux acteurs du commerce pratiquant déjà le port de Conakry  de maintenir leur confiance à son groupe et ceux qui ne l’ont pas fait encore, d’essayer le corridor guinéen pour leur transit maritime.

A ce titre, elle rassure aussi les acteurs maliens du commerce qu’elle ouvre  grandement ses portes et  facilitera  leur accès aux  l’infrastructures et aux installations  du Port Autonome de Conakry, dont la physionomie  actuelle et  les extensions à réaliser avant 2020, sont suffisamment présentées dans le spot publicitaire  et le film documentaire  sur le port de Conakry, lesquels passeront en boucle tout le long de la FEBAK 2018.

Le projet d’extension du port de  Conakry est exécuté  par l’entreprise China Harbour Engineering CO Ltd(CHEC). Dans le projet,  il  sera construit  un terminal multiservice de deux(2) postes, d’une longueur Totale  de 250 mètres linéaires fondés à une profondeur de 13,8 mètres, auxquels  est adossé un terre-plein, d’une superficie de 10,5 hectares  dédiés en partie au transit de la République du Mali, a expliqué la directrice du port autonome de Conakry.

Elle a  invité  les chargeurs maliens en particulier les Grands Moulins de Bamako, la compagnie Malienne  des textiles et les importateurs évoluant dans les sacheries et autres conventionnels, de s’intéresser à ce projet, car il les  appartient.

Pour la facilitation du transit des  pays de l’hinterland par le port  de Conakry, particulièrement le Mali, des avantages significatifs sont  déjà octroyés et en cours d’application  par l’ensemble des acteurs publics et privés intervenant  sur la chaîne  logistique du transit en Guinée. Il s’agit notamment sur le passage portuaire, la priorité d’accostage des navires transportant en lots  uniques des marchandises en provenance ou à destination  du  Mali ;  la réduction de 50% au titre des redevances  perçues sur les marchandises non conteneurisées, et l’application des tarifs forfaitaires de 60 000 GNF( moins de 5.000CFA) et 110 000 GNF(moins de 10 000 CFA) sur les conteneurs de 20 et 40 pieds pleins en transit pour le Mali ; l’octroi d’un délai de franchise de 21jours ouvrables, au lieu des 10 jours normalement admis ; exonération de la TVA de 18% sur toutes les prestations marchandises fournies par les différents acteurs intervenant sur  la  chaine de passage portuaire ; passage gratuit aux scanners du port  de Conakry,  des conteneurs en transit pour le  Mali ; assistance administrative aux services des Entrepôts Maliens en Guinée(EMAGUI) ; l’octroi d’un terre-plein dans la zone portuaire, sur lequel se construit actuellement un premier entrepôt de transit malien.

Quant aux  formalités douanières, il aura la perception de seulement 0,25% de la valeur en douane. Dans le cadre du fonds de garantie du transit Routier Inter-Etat( TIRE) ; la mise en place d’un bureau Transit au niveau des Douanes Guinéennes pour alléger les formalités douanières sur les marchandises en transit. Ce qui a permis de réduire  de façon  significative le temps consacré aux formalités de 7  à 2 jours.

Abdramane  SAMAKE

Le Pays

avatar
  Subscribe  
Notify of
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct