Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée nationale de la police : le commissariat de Kalaban coro n’est pas resté en marge

A l’occasion de la journée nationale de la police, qui a été célébrée le 4 octobre 2018 partout dans le pays, le commissariat de police de Kalaban coro a organisé une journée porte ouverte, suivie peu après d’une conférence de presse.

Créé à la date symbolique du 04 octobre 2016 par Arrêté N°2016-3905/MSPC-SG du 27 octobre 2016, le commissariat de police de Kalaban-coro, bâti sur une superficie de 220 kilomètres carrés a ouvert les portes de ses locaux aux populations de la commune. Une manière pour les responsables de la structure, chargée de sécuriser les 18 villages et les 11 secteurs de la grande agglomération qui a presque avalé Bamako, de montrer aux paisibles citoyens certaines réalités de leurs méthodes de travail. Comme prévu, aux environs de 10h, la cour du commissariat fut aussitôt envahie. L’on pouvait constater la présence du Maire de la Commune, Tiécoura Amadoun Diarra, des chefs des villages, des secteurs et des responsables des brigades de gendarmerie environnantes de Kalaban coro. Tout a été exposé aux visiteurs du jour avec l’accord du commissaire principal Mamadou Mouncoro. De la garde à vue, actuellement pleine à craquer à cause de la grève des magistrats, jusqu’à la salle d’établissement des cartes d’identité et d’autres documents sensibles tels que les certificats de résidence et de pertes… Dans ce bureau, nous avons constaté le nombre important d’agents féminins.

Juste après cette visite des locaux, une conférence de presse a été organisée pour clôturer cette journée. Dans la salle de conférence bien badigeonnée pour la circonstance, le Maire Tiécoura Amadoun Diarra a pris la parole pour réitérer sa confiance à la police et a ensuite déclaré qu’il souhaite toujours le maintien de la bonne collaboration entre la municipalité de Kalaban Coro et la police. L’élu a aussi invité la population à aider les éléments de la police via des informations pour leur faciliter la tâche dans leur mission qui consiste à traquer les grands bandits et les malfaiteurs.

Prenant la parole, Mamadou Mouncoro a ajouté que pour la réussite de leurs missions est due au fait que le commissariat privilégie la police de proximité qui lui a permis de rencontrer toutes les composantes de la société civile ainsi que les autorités administratives judiciaires et politiques. « Une police doit faire peur au malfrats et non à la population », a-t-il précisé.

Sur le plan sécuritaire, le maître des lieux a rappelé que Kalaban coro était un véritable lieu de refuge pour les délinquants qui opéraient à Bamako. Selon lui, la présence du commissariat a contribué, de façon significative, à mettre hors d’état de nuire plusieurs groupes de bandits de grand chemin à travers leur mode opératoire et le dynamisme des éléments sur le terrain. Il a cité des cas comme le braquage devant Ecobank, le cambriolage du siège de l’entreprise EMTI ayant fait une perte en vie humaine, à l’attaque perpétrée contre le domicile du chef de protocole du Gouverneur du District et plusieurs autres cas.

Mamadou Mouncoro a saisi l’occasion pour saluer et remercier les autorités municipales, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune V pour leur soutien et leur plaidoyer qui ont permis au commissariat de recevoir trois voitures banalisées des mains du ministre de la sécurité et de la protection civile.

Pour terminer, il a lui aussi invité les populations à plus de vigilance mais également à la collaboration dans le bon sens.

Alou Badra Doumbia

Source: L’Enquêteur

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct