Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Issa Kaou Djim de la CMAS : « Soyez patients, la transition, c’est 18 mois »

Tout en affirmant sans ambiguïté le soutien de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud DICKO (CMAS) aux autorités de la transition, Issa Kaou Djim appelle le peuple à la patience, car la transition n’est que 18 mois.

Ce soutien dans la mise en œuvre de la charte adoptée par la conférence des forces vives de la nation a été annoncé en conférence de presse ce samedi 17 octobre 2020, devant tous les présidents des six(6) communes du district de Bamako, de Kati et Kalaban-coro.

Ce soutien passe par « la refondation de l’Etat qui passe par la relecture des textes fondamentaux (la constitution, la loi électorale, la charte des partis politiques), l’amélioration de la gouvernance à travers une lutte acharnée contre la corruption, la délinquance financière, le népotisme et le favoritisme ». Mais aussi « du système éducatif au profit d’une école plus performante, le renforcement des forces de défense et de sécurité afin d’avoir une armée plus performante et capable de faire face aux défis du moment, et l’amélioration du système de santé sur l’ensemble du territoire à travers la construction, l’équipement adéquat des structures, le recrutement et la formation du personnel de qualité ».

 

A propos des événements des 10, 11 et 12 juillet 2020 ayant entrainé des morts d’hommes et des blessés, la CMAS exige avec insistance que justice soit rendue aux victimes des crimes à travers la poursuite des auteurs desdits crimes. « Pour ce faire, elle suit avec une attention particulière l’évolution de la procédure dont l’ouverture a été annoncée par le procureur de la république près le tribunal de grande instance de la commune III », a informé Issa Kaou Djim.

« La CMAS est prête à accompagner la transition à travers sa participation au Conseil National de la Transition qui sera mis en place », a indiqué le coordinateur du mouvement qui félicite les autorités de la transition pour avoir réussi la libération de l’honorable Soumaïla Cissé;

Toute en réaffirmant son soutien total et inconditionnel à son parrain, l’imam Mahmoud Dicko, la CMAS condamne « fermement et énergiquement les allégations calomnieuses dont il fait l’objet

Parallèlement à son soutien aux autorités de la transition, la CMAS poursuit ses activités de structuration sur l’ensemble du territoire national et auprès des maliens établis à l’extérieur.

« Soyez patients, la transition, c’est 18 mois », lance le coordinateur général de la CMAS au peuple malien.

Déclaration de biens des ministres

Sur ce point, le coordinateur général de la CMAS dira : « J’ai de très bonne relation avec le Premier ministre de la Transition. La feuille de route n’est pas encore adoptée, les ministres ne peuvent pas déclarer leurs biens. Tout est transparent.

J’ai de l’estime pour Salia (Mohamed Salia Touré, ministre de l’emploi). Nous lui faisons confiance, nous lui demandons de travailler ».

Plainte contre ses agresseurs

A la suite de son refus de laisser la branche politique du M5-RFP de tenir une rencontre d’informations au siège de la CMAS, certains jeunes se sont pris violemment à Issa Kaou Djim, au point de lui déchirer les vêtements. Celui-ci avait annoncé une plainte contre ces jeunes qu’il connaît parfaitement. « Je n’ai pas porté plainte contrairement à ce que les gens pensent, a démenti l’intéressé. J’ai pris le devant de sécuriser les activités de la CMAS. Je ne vais pas faire cette mauvaise publicité ».

EL CYRILTO

Source: ICIMALI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct