Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Il estime que l’amant de sa femme est la cause de son divorce et l’attaque en justice : le juge lui donne raison

Un homme de Caroline du Nord a attaqué l’amant de sa femme en justice pour “aliénation d’affection”. La chose n’existe que dans quelques États américains: à Hawaï, dans le Mississippi, au Nouveau-Mexique, dans le Dakota du Sud, en Utah et en Caroline du Nord. Cette loi permet au conjoint de poursuivre une autre personne pour “ingérence délibérée dans la relation conjugale”.

Kevin Howard était avec sa femme depuis 12 ans quand elle lui a annoncé qu’elle souhaitait rompre. Ils ont suivi une thérapie conjugale pour essayer de recoller les morceaux mais l’époux dévasté sentait que quelque chose clochait. Il a engagé un détective privé et a découvert que sa femme le trompait.

Kevin a reproché à l’amant de sa femme de l’avoir poussée à se détourner de lui. Un juge lui a donné raison en août dernier et a contraint l’amant a versé 750.000 dollars à l’ex-mari. “Il a dîné avec nous plusieurs fois, nous avons passé du temps ensemble. Je pensais que c’était un ami”, a expliqué Kevin Howard. Sa poursuite en justice n’était pas une question d’argent selon lui. “Je crois au caractère sacré du mariage.”

La question de “l’aliénation d’affection” est “très répandue” selon l’avocate de Kevin Howard. Cynthia Mills a expliqué à CNN qu’elle avait plaidé au moins 30 cas au cours de sa carrière longue de 31 ans. Elle travaille sur cinq affaires du genre pour le moment.

Pour avoir une chance de remporter son procès, le conjoint trompé doit pouvoir prouver que son couple allait bien avant qu’une tierce personne ne s’en mêle et ne fasse tout capoter.

7sur7.be

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct