Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

HUMANITAIRE : l’OMS au service de la fondation Bill et Melinda Gates

L’OMS est au service de la fondation Bill et Melinda Gates qui est tout sauf une organisation caritative. C’est une façade qui masque des crimes contre le peuple africain. Son projet Covax est un paravent pour cette fondation dont les buts ressentis par le commun des Africains est de s’investir dans la santé en finançant des campagnes douteuses de vaccination. Alors que la première santé de l’être humain est de ne pas mourir de faim et de malnutrition, ainsi que de disposer de l’eau potable et la sécurité pour vaquer à ses affaires.

Bill et Melinda Gates devraient orienter leurs activités en direction de l’agriculture et l’hydraulique villageoise. Ils doivent financer le HCR qui s’occupe des migrants et les déplacés de guerre en abandonnant l’OMS à son sort. Cette organisation est inutile et sans importance. Vous êtes mieux placé pour le savoir. Nous insistons sur la lutte contre la famine et la malnutrition, pour l’accès à l’eau potable en Afrique et Madagascar où le changement climatique a détruit leur écosystème et provoque des sécheresses endémiques. Nous insistons auprès de Melinda Gates d’infléchir la politique de la fondation dans les domaines que je viens vous indiquer. Cela va diminuer les flux des migrations qui vous préoccupent. Prenez connaissance des statistiques du nombre de déplacés pour raison de guerre et de famine et du ravage causé par le manque d’eau potable qui est sous les sols même dans le désert du Sahara. Il suffit de le faire remonter en surface pour les rendre disponible pour ces pauvres humains. Vous ferez œuvre utile au lieu d’investir dans la santé vaccinale ou les maladies oubliées.

À quoi sert l’OMS ?

Sinon de lancer des alertes sur de fausses pistes. Il n’y a pas d’épidémie de Covid-19 en Afrique. Deux savants dont un Israélien et un Américain viennent de prouver que le rayonnement solaire avec haute teneur d’UV protège les Africains ainsi que l’humidité contre le virus qui ne peut pas circuler sous les tropiques. Les montants alloués au Covax doit être reverser au HCR qui croule sous le poids des vagues successives des déplacés de guerre et des migrants refoulés par l’Occident “l’espace de prospérité partagée” si cher à Joe Biden. On ira à l’assaut de cet espace malgré les obstacles. Si vous ne changez pas l’ordre mondial où vous confinez les Africains dans la misère en refusant son industrialisation, nous allons vous harceler jusqu’à ce que vous cédiez. Nous, les Africains, serons bientôt 2 milliards et demi sur la planète. Il faut que l’Occident enlève ses genoux sur nos cous pour qu’on puisse expirer. Les fausses politiques vers lesquelles vous nous poussez en les finançant visent à nous maintenir dans la politique pauvreté et la misère en favorisant une petite classe de privilégiés que vous tenez par la corruption et par l’aliénation mentale. Votre domination est sans pitié pour les Africains dont vous pillez les ressources avec une évasion fiscale massive et des prêts au taux exorbitant pour financer des infrastructures défectueuses dont la durée de vie est brève. Que cela soit les routes, les voies ferrées, les avions, l’Afrique est spoliée dans tous ses efforts de s’en sortir. Démantelé le complot mondial qui étouffe l’Afrique en délocalisant vos industries vers notre continent dont la main d’œuvre est devenue plus compétitive que celle des asiatiques. Les Africains ont une main d’œuvre bien qualifiée qui est en chômage avec un taux de 50%.

Lot de recommandations

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), comme chaque semaine, a fait le point de la maladie à coronavirus dans le continent noir, avec son lot de recommandations. Et c’est pour relever ‘’plus de 6 200 000 cas de Covid-19 et plus de 159 000 personnes décédées de la maladie’’ en Afrique. Les pays doivent se préparer à une augmentation des cas, notamment des maladies graves, et à veiller à ce qu’il faut faire pour limiter les décès’’, prévient la dame qui évoque la publication d’un rapport de Path, groupe à but non lucratif, qui met en relief 13 pays ayant vu ‘’leurs besoins en oxygène augmenter en raison d’une recrudescence des cas’’.

Pour elle, les populations africaines doivent prendre conscience de la présence encore dans nos pays de la Covid-19 et ne surtout pas baisser les bras. ‘’Ne nous faisons pas d’illusion, la troisième vague de l’Afrique n’est absolument pas terminée. Les petits pas en avant qui constituent un espoir et une inspiration ne doivent pas masquer le tableau d’ensemble de l’Afrique. De nombreux pays présentent encore un risque important et la troisième vague africaine, sans précédent, a déferlé plus vite et plus haut que jamais’’.

Parlant de cette nouvelle série de contaminations de la Covid-19, dans le continent, elle signale une petite note d’espoir. ‘’Après huit semaines consécutives de recherche rapide, le taux de nouveaux cas a ralenti, chutant de moins de 2% la semaine dernière, en raison d’une forte baisse en Afrique du Sud, qui représente un tiers des nouveaux cas signalés sur le continent’’. Une note vite entachée par la situation dans 21 pays africains qui font face à une résurgence. ‘’C’est trois fois plus que la semaine dernière.

Les gains en Afrique du Sud sont également incertains. Car le pays est aux prises avec la violence et les protestations. Ces événements ont perturbé les activités de réponse clés telles que la surveillance et les tests’’, a déclaré le Dr Moeti qui dit craindre ‘’également que les rassemblements de masse ne déclenchent une nouvelle hausse de cas dans certaines régions d’Afrique’’.

A. Bah

Source : Le Démocrate Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct