Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gao : L’ÉQUIPE RÉGIONALE D’APPUI À LA RÉCONCILIATION PRÔNE LA COHÉSION SOCIALE

Pour promouvoir la paix, la réconciliation et la cohésion dans le processus électoral, le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, en collaboration avec la coopération japonaise à travers son équipe régionale d’appui à la réconciliation nationale, a initié le mercredi dernier dans la salle de la Case mystérieuse, une session de médiation dans les crises post électorales dans la Région de Gao. Au cours de l’atelier, deux thèmes avaient été retenus.

Il s’agit de la médiation préventive dans les crises post électorales et la préservation de la cohésion sociale. L’ouverture des travaux était présidée par le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur de Gao, Alhousseyni Mahamane, en présence du chef de l’équipe régionale d’appui à la réconciliation nationale, Alpha Oumar Maiga et du conseiller communal, Alhousseini Dorintie. Le thème de la préservation de la cohésion sociale a été exposée par l’honorable, Mohamed Baye. Ce dernier a introduit en précisant qu’en général, c’est en Afrique que les élections sont une source de problèmes.
Pour ce qui est de notre pays, il a échappé à ces conflits jusque là, à cause du fait que la commune volonté de vivre ensemble l’a toujours emporté et résulte de notre tradition. Pour lui, la forme et le mode des élections sont étrangers à notre société et à notre culture. Mais nous avons les compétences et la matière grise pour gérer cette situation et nous devons tous y contribuer.
Selon lui, toute cette situation d’insécurité, de rébellion et de dégradation des infrastructures routières, sanitaires et éducatives que les Maliens et les Maliennes connaissent au nord, au centre et même ailleurs dans le pays, incombe à l’Etat. Mohamed Baye dira que l’Etat doit prendre à bras le corps ce phénomène. Quant aux populations, l’honorable Mohamed Baye les invite à féliciter celui qui sera le président élu et celui qui sera le perdant à travailler pour le retour de la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Pour lui personne ne doit se faire justice parce qu’il y a des instances pour ce travail.
Le second thème, relatif à la médiation préventive dans les crises post électorales a été présentée par Moussa Boureima Yoro. Le conseiller communal de la mairie urbaine de Gao, Alhousseini Dorintié s’est réjoui de l’initiative du ministère de la Réconciliation nationale. Le chef de l’équipe régionale d’appui à la Réconciliation nationale, Alpha Oumar Maiga a prié pour le retour de la paix dans notre pays et invité tous les fils et les filles du Mali à accepter le président qui sera élu.
Le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur de Gao, Alhousseyni Mahamane a souligné que le pouvoir a été toujours une source de tension. En outre, l’Etat a des instances telles que la Direction générale aux élections (DGE), la Commission électorale nationale et indépendante (CENI) et l’Administration territoriale pour une bonne organisation des élections. Il a invité les populations à accepter les résultats sortis des urnes.
Abdourhamane TOURE
AMAP-Gao

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct