Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Fleuve Niger : L’ASFN s’engage à sauver un don de la nature en déperdition

L’Association sauvons le Niger (ASFN) a procédé ce dimanche 17 décembre 2017 sur les berges du fleuve Djoliba au lancement officiel de ses activités. Occasion pour son président Thierno Mohamed Seydou Baldé d’évoquer les défis que son association s’engage à relever. Il s’agit de protéger le fleuve Niger des actions anthropiques nuisibles de certains riverains. Ce qui est cause noble pour qui sait l’importance de ce cours d’eau pour les populations riveraines.

L’ASFN a au cours de cette cérémonie dévoilé son plan d’action 2017-2018 qui consistera à engager une campagne nationale de sensibilisation, d’éducation et de formation des populations riveraines  pour qu’elles adoptent des gestes qui sauvent et protègent le fleuve. Elle a appelé également les autorités maliennes, les leaders politiques, religieux, administratifs et coutumiers  à l’accompagner à assumer cette noble mission.

Si on a l’habitude d’entendre que l’Egypte est le don du Nil, pour Thierno Mohamed Seydou Baldé le Mali est le don du Niger. La preuve, le fleuve Niger, long de 4200 km, a un parcours de 1700 km au Mali. Il a un impact direct sur la vie d’au moins 10 millions d’habitants. Presque toutes les grandes villes du Mali sont construites sur le fleuve Niger : Ségou, Markala, Mopti, Djenné, Tombouctou, Gao pour ne citer que celles-ci.

Le fleuve Niger a créé un mode de vie, une civilisation et une économie. Au Mali que ce soit la pêche, l’élevage, la production d’électricité, la navigation ou encore l’irrigation, le Niger est indispensable. Malheureusement l’état de ce fleuve qui a presque tout offert à notre nation est aujourd’hui en danger. D’où l’urgence à agir.

Pour agrémenter cette cérémonie de lancement, une course de pirogue a été organisée entre les pêcheurs des différentes communes. Le 1er prix a été remporté par la commune V avec 100 000 F CFA, le 2e prix a été décerné à la Commune II avec 50 000 FCFA, et le 3e prix est allé à la Commune III avec 25 000 FCFA

Créée en début d’année 2016, l’Association sauvons le fleuve Niger multiple les actions en vue de sauver et de protéger de ce qui reste du fleuve Niger. Elle est allée à la rencontre des populations riveraines pour les écouter apprendre avec elles pour ensemble planifier des solutions de protection et de sauvetage.

Zoumana Coulibaly

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct