Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Finale Coupe Baba Cissouma : Le FC Barça enfin couronné

C’est le FC Barça de Lafiabougou qui a remporté le trophée de la 5e édition de la coupe Baba Cissouma grâce à sa belle victoire sur FC Guingui (2-0). C’était le samedi 3 avril 2021 sur le terrain « Sofa » de Lafiabougou en présence de l’invité d’honneur, Colonel-major Sita Sangaré du Burkina Faso, du président de la Fémafoot Mamoutou Touré « Bavieux », du Directeur General des Douanes du Mali, Mahamet Doucara, du parrain Oumar Daff et d’autres hautes personnalités du football malien.

C’est sur un terrain « Sofa » de Lafiabougou, bondé de monde que les deux équipes rivales dudit quartier de Bamako, FC Barça et FC Guingui se sont croisées en finale de la 5e édition de la coupe Baba Cissouma.

Le coup d’envoi symbolique a été donné par un trio de haute personnalité : colonel-major Sita Sangaré (membre du comité exécutif de la Caf), Mahamet Doucara (Directeur général des Douanes du Mali) et Oumar Daff (parrain). Juste après, l’arbitre central de la finale Youssouf Camara, donne le coup d’envoi officiel.

D’entrée de jeu, sans round d’observation, les deux équipes se lancent dans une bataille merci. Une opération qui paye très vite pour le FC Barça qui ouvre le score dès la 3e minute par son attaquant Drissa Diarra « N’Diefing ». Un très beau but matinal qui est bien célébré par le public en délire. Depuis, le Barça maitrise le jeu et s’installe dans le camp de FC Guingui, sonné et impuissant. Un scenario qui paye. A la 22e minute, Modibo Keita porte l’estocade et assomme Guingui FC par un but de toute beauté. 2 buts à 0 pour FC Barça qui assure le spectacle jusqu’à la fin des 30 minutes de la première période.

En seconde période, fort de son avantage de 2-0, FC Barça se fait plaisir à travers des passes à dix, des combinaisons offensives variées et des gestes techniques spectaculaires pour le plaisir du grand public, venu nombreux.

Le score final de 2 buts à 0 est bien mérité pour le FC Barça qui décroche enfin son premier trophée à la coupe Baba Cissouma après avoir perdu la 3e édition. Quant au FC Guingui, il a le grand regret de perdre sa deuxième finale après celle de la première édition.

Au rayon des récompenses collectives, le vainqueur, FC Barça, décroche le trophée, un bœuf et une enveloppe de 100 000 FCFA. FC Guingui, finaliste malheureux, se console avec un bélier et 50 000 FCFA. Les deux finalistes ont été habillés pour la cause par la marque Momo Uno. Quant à l’équipe Fair-play, Centre Moussa Coulibaly (CMC), elle a reçu un jeu de maillot et deux ballons, offerts par le groupe whatsapp « Malibasports ».

Au chapitre des récompenses individuelles, le meilleur joueur et le premier buteur de la finale (Drissa Diarra N’Diefing du FC Barça), le meilleur buteur de la compétition (Aboubacar Kanté avec 5 buts de FC Guingui), le meilleur gardien de la finale (Abdoulaye Camara du FC Barça) et le premier buteur du tournoi (Alassane Camara de FC Barou) ont tous été primés.

Fait marquant de la finale, le geste généreux du groupe Total, sponsor officiel de la Can. Sur place, son directeur marketing, Kelly Noutachi, a promis une place au meilleur joueur de la finale pour aller suivre un match des Aigles du Mali à la prochaine Can au Cameroun. Le billet d’avion, les frais d’hôtel de haut standing, les frais de restauration et le transport local seront totalement prix en charge par Total.

Le comité d’organisation n’a pas oublié les hautes personnalités, présentes à l’évènement. Ainsi, des attestations de reconnaissance ont été décernées à l’invité d’honneur, colonel-major Sita Sangaré, au président de la Fémafoot Mamoutou Touré « Bavieux » et au parrain Oumar Daff.

On retiendra également la vingtaine de paniers Chaya, offerts à des personnalités par le patron du groupe Chaya Vikaz Qurtani « Viky ».

A la surprise générale, le donateur Baba Cissouma a reçu deux trophées gracieusement confectionnés et offerts par l’ancien arbitre international, Modibo Coulibaly, également artiste professionnel. Il a rendu hommage à Baba Cissouma pour ses 12 Can couvertes à travers un micro d’or et une platine double-face avec photo incrustée. Chacun des deux trophées est brandé de 12 étoiles dorées.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le jeune artiste Donko M’Boup (coqueluche des mélomanes) a chanté son morceau favori qui fait les louanges du parrain Oumar Daff. Un vrai régal.

Salif Diakité

Source: Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct