Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Election à la présidence du CNJ-Mali :Ousmane Diarra dit Gousno est le grand favori

Pour le prochain congrès, prévu du 26 au 28 novembre 2019 à Ménaka, Ousmane Diarra dit Gousno se déclare candidat pour la présidence du Comité Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse du Mali (GNJ-Mali). Cette déclaration a été faite lors d’une conférence de presse qu’il a animée le jeudi 12 Septembre 2019 au carrefour des jeunes.

Gousno a profité de cette conférence pour présenter les grandes orientations de sa vision qui est sont basées sur quatre (4) axes avec des objectifs claires et des actions précises. Comme contrat avec la jeunesse du Mali, les axes concernés sont :

1 – Le renouveau du GNJ -Mali :
Le Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ-Mali), fêtera ses 19 ans d’existence en 2019. Durant ces 19 années, le Conseil a pu élargir ses démembrements sur toute l’étendue du territoire national, avec l’adhésion de plusieurs Associations et Fédérations spécialisées. Cependant, il important de faire le bilan de toutes ces années passées à travers une évaluation rétrospective sur l’impact des actions du Conseil, en vue de lui positionner comme une véritable force de proposition de solutions aux plus grands défis de la jeunesse malienne.

2- Une Jeunesse engagée pour le développement du Mali :
Le Mali à travers sa jeunesse est en pleine mutation. Les défis politiques, sécuritaires et socio-économiques du pays bouleversent le quotidien des jeunes et les exposent à tous les risques. La reconstruction d’un nouveau modèle de Jeunes responsables et engagés, prêts à jouer leur rôle et à assumer leur partition demeurera l’une de nos priorités. Pour ce faire, nous devons être cette jeunesse résolument tournée vers la recherche de solutions durables au profit du développement de la nation.

C’est pourquoi, notre pays s’est doté d’une politique nationale de la citoyenneté et du civisme assorti d’un plan d’action 2017-2020, afin de créer un nouveau type de jeune malien, ce qui est en harmonie avec notre vision en la matière. Ainsi, nous encourageons la promotion de l’exemplarité et de l’excellence en milieu jeune, en favorisant la participation des jeunes dans les actions de développement économique, social et culturel du pays.

3- L’investissement dans la jeunesse :
La population du Mali est estimée à 17.735. 000 habitants, dont la jeunesse représente plus de 60% de cette population. Malheureusement, le chômage et la problématique de l’emploi durable demeurent les principaux défis de la jeunesse malienne. Devant cette situation de précarité en plus de la crise multidimensionnelle éclatée au Mali en 2012, certains jeunes ont préféré regagné les groupes armés et les terroristes, à la recherche de profit.

Pour pallier à cette situation, il est souhaitable d’envisager la promotion de l’emploi jeune, par l’entrepreneuriat, la formation et le renforcement des capacités des jeunes, afin qu’ils puissent s’installer à leur propre compte.

4- La jeunesse actrice de la consolidation de la paix, de la réconciliation et de la coexistence pacifique : Après l’avènement la crise multiforme au Mali en 2012, l’Etat a consentis beaucoup d’efforts, pour promouvoir la paix et stabilité sociale. Cet effort du Gouvernement à encourager les jeunes à entreprendre des initiatives allant dans le sens de la réconciliation nationale, afin de garantir la paix et le vivre ensemble.

Cependant, la situation actuelle engendre plus de défis pour instaurer une paix durable au Mali, avec l’enrôlement d’autres jeunes par les groupes terroristes. C’est pourquoi, il est souhaitable que le CNJ-Mali en collaboration avec les autorités du pays doivent élaborer des plans d’actions, en faveurs des jeunes pour leurs émergences.

La paix, la stabilité et la sécurité sont des conditions clés de l’épanouissement de la Jeunesse. C’est pour cela que Ousmane Diarra et son équipe vont accentuer leurs efforts sur la consolidation de la paix, le vivre ensemble et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme.

Le candidat Ousmane Diarra dit Gousno de par sa motivation et sa détermination envisage de donner une autre image à cette importante structure de la jeunesse du Mali et à travailler à unir tous les jeunes autours d’un projet commun qui se fera inclusif et participatif.

Gousno est un Jeune cadre de l’administration, titulaire d’une maitrise en Droit Privé. Il aime dire que les actions sont plus fortes que les mots. Homme modeste, respectueux et amoureux du travail bien fait.
Homme pour qui, l’ordre et la discipline constituent le leitmotiv de la réussite. Il rentre dans le mouvement associatif en 2003 à travers l’Association des Elèves et Etudiant s du Mal i -AEEM. Des postes de responsabilités aussi valeureux les uns que les autres ont effectivement jalonné sa marche dans cette association.

Actuellement, il est le 4é Vice-Président du Comité Exécutif National du GNJ-Mali et est membres de plusieurs associations de jeunes. Il s’est fait une grande expérience dans la gestion des mouvements de jeunes au Mali. Il se distingue par son lucidité, son altruisme et son humilité de se mettre aux services des autres.
Véritable homme de terrain, il s’est donné le temps de sillonner toutes les régions du
Mali pour aller à la rencontre des Jeunes.

Pour parler du Conseil National de la Jeunesse du Mali (GNJ-Mali), c’est un cadre de concertation, d’orientation et de coordinat ion des actions et des activités des associations, organisations, fédérations et mouvements de jeunesse, au Mali. Il peut se saisir ou être saisi de toutes questions intéressant la jeunesse aux plans National et International.

C’est le congrès est la plus haute instance du conseil National de la Jeunesse. Il se réunit en session ordinaire tous les trois (03) ans sur convocation du Comité Exécutif National.

Le congrès a pour attributions :
– l’examen et l’adoption des rapports d’activités et du bilan financier du Comité
Exécutif National ;
– l’examen et l’adoption du projet de programme d’activités ;
– la relecture des Statuts et règlement intérieur ;
– l ‘élection des membres du Comité Exécutif National .

Le congrès réunit :
– Les membres du bureau sortant élus à la base ;
– 1 délégué par conseil régional ;
– 1 délégué par conseil local ;
– 1 délégué par section CNJ- Mali de l’extérieur ;
– 3 délégués par conseil Communal de la jeunesse du district de Bamako ;
– 3 délégués par fédération spécialisée et grands regroupements de jeunesse.

Le prochain congrès est prévu du 26 au 28 novembre 2019 à Ménaka

 

Source: aBamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct