Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Discours du DR BOUBOU CISSE, premier ministre, chef du gouvernement à l’occasion de la commémoration du centenaire de la ville de Mopti

Monsieur le Président Amadou Toumani TOURE,

Monsieur le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ;

Honorables Députés ;

Monsieur le Gouverneur de la région de Mopti;

Madame la Représentante régionale de la MINUSMA

Monsieur le Président du Conseil régional de Mopti;

Monsieur le Maire de la commune urbaine de Mopti ;

Messieurs les Chefs coutumiers et religieux, et notabilités de la ville de Ségou ;

Mesdames et Messieurs les Chefs de services déconcentrés de l’Etat ;

Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations de la société civile ;

Mesdames et Messieurs les élus locaux ; Mesdames, Messieurs,

Distingués Invités,

Je voudrais, tout d’abord, exprimer mes sincères remerciements à l’ensemble des autorités régionales et locales de la région de Mopti qui m’accueillent avec ferveur pour la énième fois en cette année 2019. Je voudrais également dire ma gratitude aux braves populations de Mopti, pour leur accueil qui m’a été réservé ainsi qu’à ma délégation.

Enfin, je voudrais dire à tous combien je me réjouis d’être là ce matin, à la demande du Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, qui m’a chargé de transmettre aux populations de Mopti ses félicitations et ses chaleureuses salutations, à l’occasion des festivités commémoratives des cent ans de la ville de Mopti.

Je suis particulièrement heureux, Mesdames et Messieurs, d’être ici ce matin, avec un illustre enfant du terroir, Un fils de « Soudou Baba », un grand patriote, j’ai nommé le Président Amadou Toumani TOURE.

Mesdames et Messieurs,

La célébration du centenaire de la ville de Mopti intervient au moment où la Cité fondée au 7ème siècle Kifou Naciré, traverse une crise sans précédent de son histoire récente.

Creuset de cultures, ville de brassage ethnique entre les populations du Delta, de la savane sahélienne et des plateaux dogon, Mopti communément appelée « Venise malienne » en raison de sa situation insulaire est un trait d’union placé au cœur du Mali.

Au confluent du fleuve Niger et de son affluent le Bani, Mopti capitale de la 5ème région administrative du Mali était il y a peu une ville rayonnante en raison de son tourisme florissant, de son élevage, son artisanat, son port de pêche et son négoce.

Hélas, toutes ces activités qui ont fait la fierté et la renommée de Mopti ont de nos jours fortement périclité, du fait de la crise sécuritaire dont la région est devenue l’épicentre.

Malgré la situation difficile, voire critique, le Gouvernement que je dirige n’abdique pas. Nous ne serons jamais dans le constat d’impuissance, car la résilience de notre peuple, en particulier celle des populations de Mopti face à la crise sécuritaire est une source d’espoir…

C’est aussi au nom de ce devoir régalien de l’Etat d’être au plus près des populations et de leur apporter l’assistance et la quiétude nécessaires que je n’ai compté ni mon temps ni mon énergie pour accélérer la stratégie de stabilisation du Centre.

Le Gouvernement amplifiera ces actions dans ce sens, en particulier dans le cadre du programme de réduction de la violence communautaire destiné à démobiliser les combattants enrôlés dans des groupes d’autodéfense.

Mesdames et Messieurs ;

Au cœur de la stratégie de stabilisation du Gouvernement pour le Centre, se trouve en bonne place les activités de développement endogène à travers la réalisation d’infrastructures structurantes.

Dans ce cadre, je suis heureux de vous annoncer que le Gouvernement du Mali, sous l’autorité du Président Ibrahim Boubacar KEITA, a conçu un ambitieux projet d’infrastructures routières destiné à améliorer la mobilité urbaine dans les villes de Mopti et Sévaré. Ce projet, soumis au financement de la Banque Ouest-Africaine de développement (BOAD), va plus coûter 34 milliards de francs CFA. Il concernera l’aménagement du tronçon Sévaré-Mopti en :

✓ 2×2 voies au niveau des sections urbaines des villes de Sévaré et Mopti ;

✓ 2×1 voies au niveau de la section péri-urbaine Sévaré-Mopti ;

✓ l’aménagement en 2×1 voies de la voie de contournement de l’aéroport de Mopti Ambodedjo;

✓ Et enfin l’aménagement de dix kilomètres de voirie urbaine.

Outre le programme d’infrastructures, la Stratégie de stabilisation du Centre est également centrée sur des actions de renforcement de la cohésion sociale, du Vivre Ensemble et de réconciliation.

Dans cette optique, je salue les initiatives prises dans le cadre du centenaire par les autorités régionales, municipales et nos partenaires de la MINUSMA.

En effet, qu’il s’agisse de la foire exposition des objets d’arts et des produits locaux, des activités sportives et culturelles, des soirées traditionnelles, des efforts d’embellissement et de renaissance culturelle de la ville, Mopti a besoin d’un souffle nouveau qui lui permettra de se relever et de rayonner comme jadis, tant sur le Mali que dans la sous-région, en raison de sa situation géographique stratégique.

Toutes ces initiatives heureuses concourent à recoudre le tissu social et à renforcer la cohésion tant malmenées par l’obscurantisme et l’intolérance que charrient le terrorisme et l’extrémisme violent. Elles feront de Mopti, la cité meurtrie, à côté de cités martyres du plateau et des falaises dogon et de la zone inondée, une ville debout renouant avec sa vocation de fil à coudre, de sève nourricière et de mosaïque d’ethnies et des langues du Mali.

Mesdames et Messieurs ;

L’histoire des peuples est faite de haut et de bas. Mopti a connu la gloire. Avant même la fondation de la commune en 1919, les sites archéologiques, les peintures rupestres, les nombreux vestiges historiques dissimilés un peu partout à Mopti, l’architecture soudano-sahélien en banco sont le témoignage d’une civilisation brillante et ancienne. Ces vestiges du passé rendent compte du talent et de l’attachement des mopticiens à leur ville bâtie sur un site à la géographie unique, où la terre et l’eau se brassent et se confondent.

Mopti est une ville de mémoire. La région du même nom est une terre d’humanisme qui a fait partie de l’ensemble plus vaste qu’a été l’Empire théocratique peulh du Macina ou « Dîna » de Sékou Amadou. Elle est de ce fait naturellement abreuvée aux valeurs de tolérance, de cohabitation et de coexistence pacifique.

Cette région a vu naitre Tierno Bocar, le sage de Bandiagara, son disciple Amadou Hampaté BA, le talentueux Yambo Oualeguem, lauréat du Prix Renaudot, et le
5

quatrième président du Mali, j’ai nommé le Général Amadou Toumani TOURE qui nous fait honneur de sa présence parmi nous. Mopti c’est tout à la fois, une terre de sagesse, d’érudition, d’humanisme, une terre de paix et de spiritualité universelle.

Puisse la célébration du centenaire de la ville qui coïncide avec le Nouvel an apporter à Mopti, qui signifie littéralement en peul « terre de rassemblement », et plus largement à notre très cher pays le Mali ; puisse cette célébration donc apporter la paix, la stabilité, la quiétude qui sont les socles de la cohésion sociale, du redressement national de notre pays et de son progrès économique et social.

Que les valeurs d’humanisme soudanien dont Mopti est porteur purifier les cœurs et vivifier les esprits pour la grandeur de notre nation, la stabilité de notre pays et la prospérité du Mali Eternel.

Puisse l’année nouvelle qui s’annonce apporter à chacun et chacune de vous, outre les bienfaits d’une santé parfaite, la paix et la prospérité. Que 2020 soit pour notre cher pays, le Mali, une année de paix, de stabilité, d’entente et de concorde, gages d’un développement harmonieux.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Primature du Mali

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct