Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Développement local : Le projet YEWA officiellement lancé à Dioila

La capitale de la toute nouvelle région Dioila a vibré au rythme de deux évènements hier 1er novembre 2018. Il s’agit du lancement de la célébration de la journée africaine de la jeunesse (11ème édition) couplée au lancement du programme YEWA de Plan International Mali. L’évènement était présidé par le ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou Koïta en présence du représentant de Plan International Mali, Lazare Djibodé, du président du conseil national de la jeunesse, Amadou Satigui Sidibé.

Le clou de cet évènement a été marqué par le lancement officiel par le ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou Koïta, du programme « Youth Empowerment in West Africa (YEWA) de Plan International. Ce programme financé par Danida s’étalera sur 4 ans s’adresse essentiellement aux jeunes. Une aubaine la toute nouvelle région de Dioila selon le maire de la commune de Dioila, M. Yacouba Dougoulé Mariko qui a souhaité la bienvenue à Plan International Mali. « Nous remercions Plan international Mali pour les efforts en faveur des populations. Nous avons tant souhaité la venue de plan international qui est enfin là….nous en sommes heureux », s’est réjoui le maire Mariko.

Le représentant de Plan International Mali, Lazare Djibodé, a expliqué que la date du 1er novembre, journée africaine de la jeunesse, n’est pas un choix du hasard, car, explique-t-il, le projet YEWA s’adresse essentiellement aux jeunes. YEWA procède, selon lui, de la volonté de Plan International Mali et ses partenaires d’apporter une solution durable aux nombreux défis auxquels font face la jeunesse de plus en plus croissante. Citant les statistiques, M. Djibodé a affirmé qu’environ 50% des 19 millions d’habitants sont constitués de jeunes de 15 ans. Ce chiffre se multipliera par deux avant 2030 à cause du niveau de fécondité élevé des femmes (6 enfants par femmes). A cela s’y ajoutent le problème d’emploi de ces jeunes et la baisse de la productivité agropastorale due aux changements climatiques. « C’est pour adresser une solution durable à ces contraintes que l’engagement de partenariat entre Plan International Mali et le ministère des affaires étrangères du Danemark à été établis pour donner naissance au programme de renforcement et d’autonomisation des jeunes en Afrique de l’Ouest (YEWA) au Mali, au Burkina Faso, au Bénin et au Togo », à déclaré le représentant de Plan International Mali.

Le programme se concentrera sur le potentiel et les défis auxquels sont confrontés les jeunes et contribuera à la « stratégie du Danemark pour la coopération au développement et l’action humanitaire à neuf ODD que sont le 1,2,3,4,5,8,10,16 et 17 ainsi qu’à la mise en œuvre de normes et de conventions internationales favorables aux jeunes et des lois, stratégies et programmes nationaux en matière de services et de protection des jeunes pour devenir des agents de changement, compétents, outillés et employés. A l’en croire, ceci en lien avec l’objectif global du programme jeunesse de Plan International.

Toujours selon Lazare Djibodé, le programme est constitué de 4 axes que sont : Le droit à la santé sexuelle et reproductive favorable aux jeunes, l’éducation et l’autonomisation économique et sociale ; l’Organisation des jeunes, engagement civique et autonomisation politique ; Environnement résilient, sûr et inclusif et enfin Partenariats solides, apprentissage mutuel et plaidoyer.

Le projet YEWA vise à renforcer les capacités des jeunes à prendre décisions et à agir d’une manière positive qui leur apportera des bienfaits ainsi qu’à leurs communautés.
Les principaux partenaires de mise en œuvre du programme sont les ONG ASDAP, ANA MALI, BNCE et ERAD. Au niveau opérationnel sur la période 2018-2021, YEWA aura une portée géographique de 35 communes dans la région de Koulikoro, Dioila et Sikasso, cercles de Bougouni et Yanfolila avec une population estimée à 499400 habitants dont 331540 jeunes. Le représentant de Plan International Mali a exhorté les ONG partenaires à être à l’écoute de tous les partenaires pour une réussite du projet.

Le ministre Koïta procedant au lancement officiel a ajouté que les quatre axes cadrent parfaitement avec les politiques nationales. « En lançant ce programme monsieur le directeur de plan international, vous traduisez votre volonté d’accompagner le gouvernement dans la politique d’autonomisation et d’employabilité de la jeunesse », à laisse entendre le ministre avant de remercier Plan international Mali pour l’engagement constant dans la célébration de la journée africaine de la jeunesse.
Ajoutons que la journée africaine de la jeunesse, édition 2018, a été célébrée sous le thème « Dialogue intergénérationnel, facteur de paix et de cohésion sociale ».

Daouda T Konaté

Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct