Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Des responsables de la Coalition du Peuple pour l’Azawad (CPA) étaient face à la presse… Radiation de Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun prononcé… « C’est un non évènement ! », réplique l’intéressé.

C’était samedi 07 mars 2020 dernier lors d’une conférence de presse à la Maison de la Presse, sis à Dar-Salam de Bamako, en présence d’hommes de médias venus en grand nombre ainsi que d’invités et non les moindres des mouvements armés. En réalité, cette conférence qui a été initiée par des membres du Bureau politico-militaire de la Coalition du Peuple pour l’Azawad (CPA), en guise de rappel, la première branche dissidente du MNLA (ex-mouvement séparatiste) et premier groupe armé à joindre la dynamique du retour de la paix au Mali, par la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger, le 15 mai 2015 à Bamako, était inédite et mettait à nu une très profonde division entre les initiateurs de ce mouvement politico-militaire qui faut-il le rappeler, a joué un rôle très important lors des accords d’Alger et faisant partie des premiers signataire de l’APR. En réalité, la dynamique de réconciliation étant entamée et tout acte ou comportement pouvant l’entraver est combattu par les mouvements  signataires et à la CPA, cela demeure de mise fut-il le SG sortant Mohamed Ousmane AG Mohamédoun. Lisez notre compte-rendu !

Animée par son secrétaire général adjoint, M. Boubacar Hangadoumbo TOURE, la conférence a enregistré la présence de personnalités et non les moindres de la Plateforme, de la CMA, de la CMFPR 2, du MSA, de la CMFPR 3, de la CJA, et plusieurs autres mouvements et invités de marques.

La conférence portait sur la radiation disent les organisateurs de leur camarade de lutte, Mohamed Ousmane Ag Mohamédoun, Secrétaire Général dudit mouvement.

Selon les conférenciers, la radiation du sieur Mohamed Ousmane est la conséquence directe de plusieurs faits, à lui reprochés par l’ensemble dit-on, des parties à l’Accord, la CPA en tête dont il est membre fondateur. Mieux, précisent les organisateurs de cette conférence de presse : « Il est le seul parmi les membres fondateurs à être jeté par-dessus bord », comme pour soutenir l’affirmation d’Albert Einstein qui disait : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir, et qui refusent d’intervenir. » C’est pour confirmer cette citation que des responsables du Bureau politico-militaire ont joint l’acte à la parole à la maison de la Presse afin martèlent-ils d’informer l’opinion nationale et internationale.

« Pris dans ce sens, cette radiation se justifie », nous confie un des conférenciers qui a gardé l’anonymat.

 Les accusations du Bureau exécutif de la CPA

Dans la déclaration faite devant les journalistes et invités de marque, les faits reprochés au membre radié des effectifs, tant politique que militaire, sont entre autres gravissimes à tout point de vue:« Les malversations de tout ordre dans la gestion du mouvement; les détournements des biens au profit de sa famille;son alliance avec les groupes terroristes; sa tentative de caporalisation du mouvement à des fins politiques, assortie d’intimidation pour se faire élire aux législatives en cours; Prétention mal placée face aux Autorités de la République…».

Ce sont au vu de tous griefs qui ont poussé les branches politique et militaire à prendre leur responsabilité face à l’histoire, conformément aux objectifs et but poursuivis par le mouvement à savoir, le respect des dispositions de l’Accord issus du processus d’Alger et le retour de la paix et la stabilité au Mali, de radier Mohamed Ousmane Ag Mohamédoun des rangs de la CPA.

Cependant, face à l’insistance des journalistes qui demandent des exemples concrets à propos des faits/Accusations, les conférenciers, sans détour, ont égrené un chapelet d’actes néfastes posés par leur désormais ancien camarade parmi lesquels on peut citer : « – Le détournement des logements sociaux attribués à l’ensemble des mouvements dits de l’Inclusivité au bénéfice de ses épouses et cousins. Aussi, sur plus d’une dizaine de logements, il n’en a offert et unilatéralement qu’à la CMFPR 2, en choisissant lui-même, les bénéficiaires ». N’en parlons pas de « Détournement des faveurs de solidarité, faites par le Gouvernement à l’ensemble des Forces vives de la Nation, solidarité à l’issue de laquelle les mouvements de l’Inclusivité avaient reçu des places pour le pèlerinage à la Mecque en 2019. Il en a fait ce qu’il voulait, sans informer ni son mouvement, ni la CME, une plateforme composée par les groupes signataires de l’Azawad ne faisant parti, ni de la CMA, ni de la Plateforme, encore moins d’en notifier aux principaux bénéficiaires ; le détournement et la vente de plusieurs tonnes de vivre octroyées par le Gouvernement, pour soutenir les combattants et les déplacés ; le détournement et la vente de l’unique grade de capitaine, reçu dans le cadre des MOC, à un tiers.

Accusation gravissime: « Son implication avérée dans le terrorisme, en fournissant des combattants aux groupes djihadistes qui ne cessent d’attaquer les positions des FAMAs ; détournement des fonds DDR, c’est-à-dire, les ressources allouées par la CNDDR au profit des combattants des mouvements de l’Inclusivité, membre du bataillon MOC de Kidal, n’ayant pas pu accéder ce lieu de cantonnement, suite à un refus catégorique de la CMA et de la Plateforme, et qui furent pré-cantonnés à Tin-houker, pour finalement être cantonnés à Gao et Tombouctou».

Le conférencier, avant de terminer sa déclaration a fait lecture du nouveau bureau qui a l’honneur de représenter la CPA dans les actes civils, militaires et administratifs. Mieux, une offensive est engagée pour informer de tous les acteurs, l’Etat, la communauté internationale, la MINUSMA, le Commission de Suivi de l’Accord (CSA), la MISMA et bien d’autres sur cette radiation historique de Mohamed Ousmane AG Mohamédoun.

C’est dans un ton sec, grave, que  le Secrétaire Général Adjoint, M. Boubacar Hagadoumbo Touré a lu le mémorandum rédigé par la  Coalition des Peuples de l’Azawade (CPA) à propos de la radiation de son Secrétaire Général, M. Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun.

Les motifs de la radiation

D’après le Secrétaire Général Adjoint, M. Boubacar Hagadoumbo Touré, énumérer les fautes commises par leur frère d’arme, M. Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun dira que : « Cela peut prendre des heures et des heures. Puisse que ce dernier a trop péché. Ils ne voulaient pas le faire, mais ils sont obligés de la faire, dans un souci de préservation de la crédibilité de la Coalition et du respect des engagements pris envers leurs communautés respectives.

Ces fautes sont entre autres: la mauvaise gestion de la coalition ; la malversation financière; la corruption qui a gangréné tout le mouvement à cause de lui ; la décrébilisation du mouvement face à la communauté nationale et internationale ; le marchandage de certains avantages et acquis du mouvement, tels que les aides alimentaires, les grades…

Pire encore, a cause de ses agissements peu orthodoxes, les éléments de la CPA, qui se trouvent dans l’armée malienne reconstituée ne sont pas entrés sur le sol de Kidal. Mais, ils ont été parqués à Gao. Pendant que ceux des autres groupes armés en occurrence la CMA le MNLA sont entrés gaillardement à Kidal ».

Enfin, le SGA M. Boubacar Hagadoumbo Touré, a  conclu en ces termes :

« Nous, leaders politiques et militaires, de la coalition des peuples de l’Azawade (CPA);  Considérant la gestion calamiteuse et catastrophique de notre ex Secrétaire Général; considérant les dispositions des paragraphes 1 et 3 de la résolution N° 2374 (2007), inscrivant sur la liste des sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, à l’encontre de notre ex Secrétaire général; Considérant l’exacerbation des relations entre la communauté Internationale, les mouvements amis et la CPA en raison de l’attitude et le comportement personnel peu orthodoxe de notre ex Secrétaire Généal.; Considérant l’effritement de la cohésion sociale au sein du mouvement;

Décidons : – la radiation de l’ex Secrétaire Général, M. Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun et la mise en place d’un bureau exécutif dans l’attente de la tenue d’un congrès ».

Le nouveau bureau exécutif

Le nouveau bureau exécutif est composé de 18 membres. Le nouveau Secrétaire Général répond au  nom de: M. Mohamed Ould Ahmed dit HarakHarak, actuellement en soins intensifs, selon le Secrétaire Général Adjoint, M. Boubacar Hagadoumbo Touré.

La sécurisation des élections législatives du 29 mars 2020

En répondant à la question des Journalistes, le Secrétaire Général Adjoint, M. Boubacar Hagadoumbo Touré, a dit que la CPA va accompagner le gouvernent du Mali dans la réussite des élections législatives du 29 mars 2020, en sécurisant tout le processus électoral, dans leurs fiefs.comme ils avaient fait pour les élections présidentielles de 2018, ils le feront encore pour cette année.

La CPA n’est pas un mouvement religieux

A la question de savoir la coloration de la CPA, le Secrétaire Général Adjoint, M. Boubacar Hagadoumbo Touré a clamé haut et fort, à qui veut l’entendre, que la CPA n’est pas un mouvement religieux et ne se réclame pas de l’application de la “Charia”. La CPA prône l’intégrité du territoire de la République du Mali, et plaide pour la présence effective de l’Etat sur toute l’étendue du territoire du Mali.

Joint par nos soins, M. Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun a balayé d’un revers de la main toutes les accusations dont il est victime de la part de ses camarades et martèle : « C’est un non évènement. Je suis sur le terrain pour mobiliser nos hommes afin qu’ils sécurisent le scrutin des législatives du 29 mars prochain ».  D’ailleurs minimise-t-il »J’ai été plébiscité au congrès de la CPA à Soumpi où mon bilan a été jugé positif. Comment après cette importante rencontre que des individus se retrouvent et disent m’exclure du mouvement dont je suis membre fondateur ? », a-t-il dit. D’ailleurs, poursuit-il « le gouvernement minimise cette sortie et me demande de l’aider à sécuriser les bureaux de vote. C’est ce que je suis en train de faire. C’est ce qui explique ma présence aujourd’hui à Soumpi », a-t-il tenu à préciser.

DICKO

Mali Demain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct