Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dérives verbales de Issa N’Djim contre la Diaspora : Le CSDM exige des excuses publiques.

La transition malienne a du plomb dans l’aile et elle reçoit depuis quelques heures une autre lourde pression interne, suite à la réaction de l’imam Dicko jusque-là silencieux. Un des soutiens médiatiques et sociopolitiques, c’est l’ex coordinateur de la CMAS, lssa N’Djim, qui semble s’être mis à dos beaucoup de compatriotes.

Après les acteurs politiques du M5-RFP, sévèrement dénigrés après la chute du régime d’lBK, c’est la Diaspora malienne qui se sent cette fois visée par des propos désobligeants du président l’ACRT. Selon les cadres du CSDM, lors d’un point de presse ce samedi, lssa N’Djim devrait avoir de la retenue et de la considération pour les maliens de l’intérieur comme ceux de l’extérieur.
Bams M’Bouillé Cissé, parlementaire au compte de la Diaspora, estime que lssa N’Djim n’a aucun mandat pour parler au nom du CNT. Leur communiqué salue d’ailleurs les excuses de Malick Diaw, président du CNT à une délégation du CSDM.
Répondant aux questions de quelques confrères, Gakoye Soumaila Maiga a mis en garde celui qui s’érige comme un fervent soutien aux autorités de la transition. Il a expliqué que le patriotisme des maliens établis à l’étranger est incontestablement.
Prenant la parole en dernier, le président du CSDM, Mohamed Chérif Haidara est encore plus loin. Il estime qu’lssa N’Djim n’a plus sa place au sein du CNT, car renvoyé de la CMAS dont il était issu. Mohamed Chérif regrette que ce pyromane s’adonne à un certain libertage de langage, en s’attaquant à tous ceux qu’il côtoyés par respect pour l’imam. Madame Sy Kadiatou Sow, Modibo Sidibé, Me Mountaga Tall ou encore Choguel Kokalla Maiga ont reçu des agressions verbales sans jamais oser lui répondre.
Le CSDM déplore la prétention de celui qui chemine autrement, loin de la ligne de l’imam Dicko qui a alerté sur la situation actuelle. Issa Kaou N’Djim a été reçu par le HCME qui l’a félicité malgré les propos “insultants” proférés sur la chaîne Cherifla TV. Les responsables du CSDM mettent lssa N’Djim en garde” : ” il ne peut pas nous insulter et venir nous solliciter pour la réussite de la transition. Qui ne soutient pas cette transition ?” s’interroge Mohamed Chérif Haidara.
La porte de sortie est que le CSDM demande des excuses publiques avant d’entamer tout déplacement visant à sensibiliser en dehors du Mali car l’accueil pourrait être déplaisant, promet un membre résidant aux USA.
Source: Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct