Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Défilé du 22 Septembre: l’armée de l’air rassure sur sa puissance de feu

La célébration du 22 septembre 2018 a été une occasion pour l’armée de l’air d’édifier le public sur sa montée en puissance avec une parade aérienne qui restera gravé en lettres d’or dans les annales du défilé militaire à l’occasion de la fête de l’indépendance. À bord de nouveaux appareils, des pilotes aguerris, tous de nationalité malienne, ont gratifié le public sorti nombreux sur l’Avenue du Mali, d’un spectacle de haut niveau. Au total, une dizaine d’appareils de combat, de surveillance ou encore d’évacuation sanitaire ont défilé samedi dernier devant le président de la république et une quinzaine de Chefs d’État et de gouvernement africains.

En tout cas, l’histoire retiendra que ce 22 septembre 2018, l’armée de l’air a gratifié le peuple Malien et les invités de marque du Mali d’un voyage spectaculaire, comme pour confirmer sa devise qui est : « ?Toujours plus haut, plus loin, plus fort? ».
Le défilé aérien a donné lieu à un mouvement d’ensemble dans les airs donnant l’impression que les trois pilotes se donnaient la main. De prime abord, on aurait cru que ce sont des oiseaux survolant le public. Une sensation forte témoin d’une maitrise totale de l’appareil.
Ce sont les trois avions A-29 Surper-Tucano qui ont donné le ton. Ce sont des aéronefs d’appui capables de faire feu dans tous les sens. Avec une touche du fabricant brésilien, ces appareils légers, dotés de technologie de dernière génération, sont très performants et adaptés aux attaques air-sol.
Ils ont été suivis dans le ballet aérien d’un appareil de transport des troupes de fabrication européenne, appelé CASA-295 également adapté aux missions d’évacuations sanitaires et de fret.
Le public a eu également eu droit aux passages des CY-12, spécialisés dans le renseignement sur les positions ennemies, des appareils tactiques et très légers de fabrication chinoise, ainsi que des C-206, appareils légers appelés Cecina et spécialisés dans la surveillance du territoire.
Parmi les appareils qui ont défilé ce jour, on retrouve deux hélicoptères MI-35, et le MI-24 qui sont de fabrication russe. Ce sont des appareils d’appui feu, de combats, de recherche appelé ainsi de sauvetage.
Enfin, les trois ULM, autrement Tétras de fabrications françaises, ont fermé la marche. Ils sont spécialisés dans la reconnaissance et la surveillance des convois.
Au cours de ce défilé aérien mémorable, le maître de cérémonie, le colonel COULIBALY, a rappelé que de janvier 2018 à la date de ce 22 septembre 2018, les avions de transport de l’armée malienne ont déjà transporté plus de 11?340 passagers, 260 tonnes de cargaison, plus d’une soixantaine de blessés évacués du théâtre d’opérations.
L’armée de l’air a également effectué différentes missions de reconnaissance. Notamment, lors de l’attaque du campement  »Le Kangaba », les aéronefs ont permis de situer avec précision les positions de l’ennemi et d’appréhender les éléments suspects. À travers les hélicoptères de combat, l’armée de l’air a réalisé plusieurs missions d’appui, courant premier semestre 2018 particulièrement au centre du pays.
En 374 sorties, les aéronefs de transport tactile et d’évacuation sanitaire ont exécuté 352 missions. L’armée de l’air a également participé au transport du matériel électoral et des autorités administratives dans les zones difficiles d’accès pendant les deux tours de l’élection présidentielle.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct