Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Déclaration de politique générale : Boubou a oublié ou quoi ?

Nul n’est censé ignorer la loi. A priori, un Premier Ministre. Pourtant c’est bien ce que fait le Chef du gouvernement en poste depuis plus de 3 mois.

 

Dans la foulée de la motion annoncée, le chef du gouvernement d’alors avait démissionné. Départ qui avait mis à la retraite plusieurs leaders sans que le ministre des finances Boubou Cissé ne soit concerné car reconduit par l’employeur IBK.

Prenant donc les rênes de la Primature pour cette fois faire essentiellement face aux défis sécuritaires du Centre, il a cumulé les deux départements. Si la question du Centre est en passe de connaitre son épilogue, on peut avancer qu’une dose de pilotage à vue, a pris forme.

En effet, depuis le mois d’Avril où il fut reconduit, le PM Cissé n’a pas présenté la Déclaration de Politique Générale du gouvernement (DPG).Un manquement constitutionnel obligatoire afin de respecter la tradition.

Pourtant, depuis la fin du mois de juillet, son gouvernement a atteint 100 jours aux affaires. Et il faut avouer que plus de 5 semaines après avoir dépassé le délai imparti pour la DPG, la question fait débat. Des observateurs de l’actualité malienne aux acteurs du giron politique, la présence du Chef du gouvernement au perchoir se fait attendre. Mais le patron de la cité administrative ne juge pas opportun cet exercice.

Finalement, le temps donnera raison à ses détracteurs avec la récente grogne autours des routes de la région de Kayes. L’opération SIRAKO a eu des ralliements en masse car étaient nombreuses les frustrations des populations. Une bataille qui a finalement abouti avec un acteur inattendu qui débloqua la situation : le Dg de la Sécurité d’Etat. Le leadership de Boubou Cissé a finalement été remis en cause avec la généralisation de la situation. Gao et Tombouctou exigent aussi la réhabilitation de leurs principales voies d’accès.

Afin de contenir cette montée des revendications autours des réseaux routiers, 4 ministres ont donné des explications aux médias au soir du lundi 9 Septembre. Celui de la communication accompagné de ses homologues du dialogue social, de l’agriculture et des équipements. Exercice médiatique que Dr Boubou Cissé aurait évité si sa DPG était connue de tous. L’aval de la représentation nationale pour mener sa mission est un passage obligé. On peut donc comprendre le manque de courtoisie à son endroit de la part des leaders politiques, l’état de grâce est bien fini. Que ce soit Yeah Samaké du PACP ou Mahamoud Touré du CNID, le pilotage à vue est évoqué.

Pourtant, l’Assemblée nationale était ouverte d’Avril à Juin 2019 avant qu’elle ne parte en vacances parlementaires. Le PM devrait retenir les leçons de son prédécesseur. Ce dernier a quitté la Primature sans avoir présenté son plan d’actions.

Au final, ce sont des sessions parlementaires qui ont vu le jour sans que le PM soit cité à l’ordre du jour. A la longue, ce dernier se faisait représenter après une première sortie des plus amères face aux députés en sa défaveur. L’irrégularité est donc d’actualité pour un PM qui se veut perfectionniste et n’hésite pas à rappeler à l’ordre afin que tout se passe bien. L’atteinte de ses objectifs doit être validée par nos élus nationaux car le contexte du pays a changé.

Cette négligence de Boubou Cissé devrait prendre fin afin que… le Mali puisse travailler avec la manière. Le peuple a besoin de connaître solennellement le programme de l’Exécutif assigné au gouvernement.

I.K

Le Soft

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct