Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Déchets Plastiques : ces monstres qui envahissent nos habitats

La pollution est la diffusion dans l’environnement d’un produit potentiellement toxique qui peut être nuisible à la santé. Elle entraine une perturbation de l’écosystème dont les conséquences peuvent aller jusqu’à la migration ou l’extinction de certaines espèces incapables de s’adapter au changement. Pour dire qu’elle constitue une très grande menace pour l’environnement.

La ville de Bamako est envahie par des déchets plastiques, des eaux usées. Les citadins jettent des ordures partout dans les rues, sur les artères, dans les caniveaux et mêmes dans les hôpitaux. Pire, les fausses sont à ciel couvert dans les rues. Les mauvaises odeurs se propagent ainsi et empêchent les voisins de bien respirer.

Les facteurs favorisant la pollution sont les eaux usées, les déchets plastiques et surtout la fumée. Les caniveaux contribuent à l’écoulement facile de l’eau. Lorsqu’ils sont bien entretenus, cela contribue un environnement sain, et par ricochet, à la santé de la population.

Selon Yaya Ouattara ancien maire de la commune de N’Gabacoro Droit, même si on réalise une fausse dans les différents secteurs des quartiers, c’est peine perdue car la population elle-même déverse les eaux usées dans les caniveaux, chose qui contribue à plus polluer l’environnement.

« Raison pour laquelle la population doit changer de comportement, il est important que chacun  s’implique dans l’assainissement en s’occupant notamment de la devanture de sa concession afin d’avoir un environnement sain au lieu de continuer à fonder de l’espoir sur la mairie ou sur le gouvernement». M. Ouattara qui ajoute que le rôle de l’Etat est d’imposer à la population le respect des textes en matière d’assainissement en procédant à la sanction des contrevenants.

« Le minimum, selon moi, est que chacun nettoie sa maison et la devanture de celle-ci. Ainsi, toutes les rues seront propres». S’exprime Adama. Selon ce dernier, il faut une sensibilisation de la population sur les impacts d’un environnement mal sain sur la santé.

Sadio Traoré, un autre interlocuteur, déclare qu’on devrait tous vivre dans un environnement sain étant loin des saletés et des eaux usées. Pour y arriver, il faudrait avoir des quittes d’assainissement à la portée de tous afin de s’en servir pour avoir un environnement sain, propre et sans microbe.

Les Bamakois doivent comprendre qu’ils sont les premiers à prendre soin de leur cadre de vie. Il y va de leur propre sécurité sanitaire. Il faut retenir que prendre soin de son environnement est avant tout un devoir citoyen.

Aminata OUATTARA (Stagiaire) / Bamako News

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct