Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Daoudabougou : LA MAIRIE INCENDIEE PAR DES MANIFESTANTS

 incendie flamme marche brule

La mairie de Daoudabougou en Commune V du district a été incendiée mardi par des manifestants mécontents du projet d’aménagement du marché du quartier.
Une foule en furie a attaqué, dans la matinée, la mairie située juste en face du marché. Les dégâts matériels sont extrêmement importants. Les locaux ont été incendiés ainsi que le matériel de travail, des dossiers importants, des motos. Au total, 5 voitures ont été calcinées.
Pour calmer la folie destructrice de la foule déchaînée, il a fallu l’intervention énergique des forces de sécurité du 4è arrondissement de police. Les policiers ont eu beaucoup de mal à ramener le calme. Ils ont dû utiliser des grenades lacrymogènes contre des manifestants qui n’ont pas hésité à les affronter à coups de pierre.
Selon un témoin qui était derrière la mairie lorsque les heurts ont éclaté entre la police et les manifestants, la foule a débordé les policiers au niveau du marché avant de s’attaquer à la mairie. Notre interlocuteur indique avoir aidé des agents municipaux à s’échapper. On ne déplore pas de blessé parmi les agents qui ont tous réussi à s’extraire de la mairie à temps. Ils ont cependant été contraints d’abandonner leurs voitures et leurs motos qui ont été livrées aux flammes.
Des émeutiers ont défoncé les portes des bureaux et des magasins pour emporter du matériel, assure notre témoin qui ajoute que des pilleurs ont été arrêtés par la police.
Hier matin, au passage de notre équipe de reportage, les étals étaient vides et les magasins fermés au marché de Daoudabougou. A la mairie non plus, le travail n’avait pas repris.
Modibo Badian Keita qui vit à Daoudabougou depuis 1968, se dit « vraiment mécontent » du comportement des manifestants. « Je m’inquiète de l’avenir de notre pays car nous vivons déjà une situation critique », souligne-t-il, déplorant le fait que la population ne fait plus aucune confiance aux autorités. « Les dirigeants doivent travailler sérieusement pour créer un climat de confiance au sein de notre commune en particulier et de notre pays en général ».
Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est la volonté des autorités municipales d’aménager le marché pour le moderniser en y construisant des magasins. Les petits vendeurs, craignant de perdre les places qu’ils occupent, ont violemment manifesté leur désapprobation.
A cause de la tension qui régnait encore sur les lieux, il nous a été impossible de rencontrer les responsables de la mairie tout comme les représentants des vendeurs du marché. La police non plus n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Habib BERETE

source : L Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct