Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise politique au Bénin : L’histoire donne raison à Yayah Jammeh sur Patrice Talon

Il est arrivé au pouvoir en 2016 et dans un court discours d’investiture, s’est engagé à n’exercer qu’un seul quinquennat (un mandat de 5 ans) : « Je ferai de mon mandat unique une exigence morale en exerçant le pouvoir d’État avec dignité et simplicité. (…) Je m’emploierai à faire de ce mandat un instrument de rupture et de transition devant aboutir à la mise en place des grandes réformes politiques et institutionnelles que nous avons tous appelées de nos vœux », a-t-il déclaré.

À ces déclarations, l’ancien Président gambien, Yayah Jammeh au cours d’un entretien avec le magazine Jeune Afrique avait affirmé avec ironie et sourire aux lèvres, « il est nouveau…».

En réaction aux déclaration de Yayah Jammeh, Patrice talon a répondu en disant ceci : « Le Président de Gambie a fait une petite blague sur la question. C’est vrai que le pouvoir tente, corrompt et finit par vous transformer, mais je ne pense pas que le pouvoir changerait ma nature ».

Force est de constater que cet homme d’affaire qui a été élu avec 65,37 % des voix, se retourne contre son propre peuple pour démolir une démocratie vieille d’une trentaine d’années.

Il est de la carrure de ces soi-disant intellectuels ou technocrates, qui ont connu l’exil, qui sont rentrés au pays à la suite d’accord ou d’amnesty, qui sont venus au pouvoir avec l’accord de la grande majorité du peuple, et qui ont fini par trahir ce même peuple parce qu’ils ont eu après des volontés antidémocratiques.

Contribution

Icimali.com

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct