Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coronavirus : la multiplication des cas inquiète des Maliens

Le taux de contamination au coronavirus ne cesse de s’augmenter au Mali. 64 nouveaux cas ont été testés positifs ce week-end, selon les autorités sanitaires. Ainsi, au moins trois cents quatre-vingt-neuf (389) cas de covid-19 dont 23 décès et 112 personnes guéries ont été enregistrés depuis le début de cette épidémie dans le pays. Malgré cette situation, certains Maliens continuent de douter sur l’existence du Covid-19. L’association malienne des consommateurs déclare que « ce doute a été confirmé par les autorités maliennes à travers la tenue des législatives ». C’est dans ce contexte que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a invité les leaders politiques et religieux à prendre leurs responsabilités pour réduire la propagation de cette pandémie durant le Ramadan.

 

Parmi les 389 cas de coronavirus testés positifs au Mali à la date du 26 avril 2020, 165 ont été enregistrés à partir du 19 avril dernier, date du second tour des législatives. Si certains Maliens estiment que c’est la tenue des élections qui a augmenté le taux de contamination dans le pays, d’autres craignent le pire avec notamment les prières collectives pendant le Ramadan.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé a demandé aux leaders politiques et religieux « l’annulation ou la réduction » au maximum des rassemblements autour des prières collectives. À défaut de l’annulation, l’OMS recommande de faire respecter les consignes de prévention notamment le respect de « la distanciation sociale ». Toutefois le Haut Conseil Islamique du Mali estime que « cette distance ne sera pas respectée dans les mosquées, puisqu’elle est incompatible avec les règles de prière collective ».

Concernant la possibilité de confiner totalement les Maliens, le président de la République a rejeté cette idée lors du second tour des législatives. « Nous ne pouvons pas confiner les Maliens, les bloquer à la maison, les condamner à la mort par la faim », a déclaré Ibrahim Boubacar Keita le 19 avril 2020.

Cette augmentation du taux de contamination au Coronavirus devient de plus en plus inquiétante dans le pays. L’association des consommateurs du Mali (ASCOMA) estime que c’est la tenue des élections qui a empiré la situation. Ses responsables déclarent aussi que « la tenue de ces élections a confirmé le doute chez des Maliens qui ne croient pas à l’existence de cette pandémie ».

Studio Tamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct