Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conseil supérieur de l’Agriculture: Près de 60 milliards FCFA pour subventionner la campagne agricole 2017-2018

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a présidé, le mardi 2 mai 2017, au palais de Koulouba, la session du Conseil Supérieur de l’Agriculture.

ibrahim boubacar keita ibk mali conference conseil superieur agriculture fruit legume

C’était en présence du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga,  des membres du gouvernement dont le ministre de tutelle Dr Nango Dembélé, du Président de l’APCAM et plusieurs personnalités du monde agricole.

Le plan de la campagne agricole 2017-2018 se chiffre à 9 401 530 tonnes de production céréalière qui enregistre une hausse de 6% et 725 000 tonnes de coton qui fait ressortir une hausse de 12% sur 2016-2017. Par ailleurs, il faut noter la mise à disposition de 33 927 hectares de superficies aménagées.
Nous vous proposons ici l’intégralité du discours prononcé par les Président IBK

« Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue et vous dire combien j’éprouve un grand bonheur d’être parmi vous cet après-midi, ici à Koulouba.

L’an dernier, j’avais présidé la précédente session en ce même lieu pour passer en revue toutes les performances de notre secteur agricole, aussi stratégique pour notre économie.

C’est avec plaisir et enthousiasme que je me prête au même exercice, cet après-midi, en procédant à l’examen : du bilan de la campagne Agricole 2016- 2017 et du plan de campagne agricole 2017- 2018.

Au sujet de la campagne Agricole 2016-2017, je constate avec satisfaction les résultats encourageants et qui méritent d’être portés à la connaissance de l’opinion nationale et internationale pour marquer notre volonté politique et l’engagement du gouvernement à faire du secteur agricole le levier de la croissance économique de notre pays.

Je voudrais insister cette année, encore une fois, sur l’assainissement de la gestion des intrants agricoles malgré l’effort important fourni par le département.

J’apprécie à sa juste valeur les mesures prises afin de moraliser les dépenses publiques concernant la gestion et la qualité des intrants utilisés par les producteurs et la maitrise du circuit d’approvisionnement.

Les résultats obtenus au cours de la campagne écoulée sont flatteurs, à savoir :
8 849 551 tonnes de céréales avec un excédent de 3 770 070 tonnes, 647 000 tonnes de coton graine, 45 624 tonnes de viande rouge, 5 664 vaches inséminées, 30 187 000 d’animaux vaccinés…

Tous ces résultats importants engrangés prouvent à suffisance que l’attribution des 15,1% du budget national au secteur du développement rural a permis d’améliorer les performances.

Mesdames et Messieurs

Le vote récent de la loi sur le foncier Agricole apportera sans nul doute des changements profonds dans la sécurisation des droits fonciers individuels et collectifs, tout en limitant les conflits récurrents entre les communautés rurales.

Je me réjouis du fait que les femmes et les jeunes ne sont pas restés en marge car 15% des terres seront affectés à leurs besoins pour assurer leur autonomie.
S’agissant du plan de campagne agricole 2017-2018, je note avec espoir :

-le démarrage du processus de création des Nouveaux Villages Agricoles (NVA) qui permettront d’accélérer la modernisation et la transformation structurelle du secteur Agricole à travers l’émergence d’un nouveau type d’agriculteur bénéficiant de toutes les commodités lui permettant de se fixer en milieu rural et surtout les possibilités d’emplois pour les jeunes ;

l’accélération du rythme des aménagements hydro-agricoles devant atteindre les 86 % de nos prévisions de 100 000 ha à l’horizon 2018 ;

-l’élargissement de la gamme de matériels agricoles, en plus des tracteurs, à d’autres types d’équipements afin de couvrir les besoins réels des producteurs ;

– l’insémination de 21 000 vaches et 1000 petits ruminants pour la production de viande et de lait ;
– les efforts fournis par les producteurs pour améliorer les rendements des productions végétales, animales et halieutiques.
Mesdames et Messieurs
Il ne me reste qu’à vous adresser mes vives félicitations par rapport au bilan satisfaisant de la campagne dernière et vous notifié que :
-le programme de campagne Agricole 2017-2018 est validé ;
– le programme d’équipements des exploitants Agricoles en petits matériels de mécanisation et de motorisation est validé ;
– le programme de subvention des intrants agricoles se poursuit ;
– le programme de création de nouveaux villages et de CRP est validé ;
– le programme de recrutement de 500 agents est validé ;
– la dotation de 15% du budget national est maintenue.
En terminant mes propos, je voudrais transmettre un message de confiance au dynamisme et au savoir-faire de nos braves exploitants Agricoles, l’encadrement technique et tous les autres acteurs intervenant dans le secteur.
Aussi, qu’il me soit permis de remercier, au nom du Gouvernement et à mon nom propre, tous les Partenaires Techniques et Financiers pour leur disponibilité et leur engagement à nos côtés.
Implorons la miséricorde du Tout puissant pour qu’il nous gratifie d’une bonne pluviométrie et nous épargne de tous fléaux pouvant occasionner des pertes de productions et de productivité agricoles
Bonne campagne agricole.
L’Espérance avec la CCOM de la Présidence

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct