Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Congrès ordinaire du MPR : Le parti en phase avec le «Mali Kura»

C’est dans un contexte marqué par le démarrage des Assises nationales de la Refondation (ANR), que s’est tenu, le week-end dernier au Centre culturel islamique de Bamako, le 6è congrès ordinaire du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), couplé au 4è congrès des jeunes et des femmes du parti.

L’ouverture des travaux était présidée par le président du MPR, Dr Choguel Kokalla Maïga, en présence des délégués venus de l’intérieur du pays, des représentants de plusieurs partis amis ainsi que de nombreux militants et sympathisants de la formation politique. Durant deux jours, les congressistes ont procédé à la validation des rapports des bureaux sortants, à la relecture des textes régissant la vie du parti et au renouvellement des instances dirigeantes de ses structures.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été marquée par les interventions du président sortant du bureau national des jeunes (BNJ), Moussa Dicko et de la présidente par intérim du bureau national des femmes (BNF), Mme Haïdara Aminata Sy. Les deux responsables du parti ont salué le courage de leurs aînés qui ont porté haut les couleurs du MPR dès sa création, singulièrement le président Dr Choguel Kokalla Maïga.

À ce propos, Haïdara Aminata Sy a mis l’accent sur les efforts immenses que le MPR ne cesse de déployer pour se doter d’un noyau de femmes bien formées et conscientes des enjeux de l’heure. Et de souligner que les femmes du parti suivent avec un grand intérêt les questions d’actualité du pays. «Nous saluons les efforts du président de la Transition et de son gouvernement pour la recherche des voies et moyens pour une sortie définitive du pays de la crise», a déclaré la responsable politique, avant d’appeler l’ensemble du peuple malien à taire les antagonismes pour faire face à l’envahisseur.

À l’entame de son discours d’ouverture, le président du MPR a eu une pensée pieuse pour les responsables, militants de base, sympathisants du parti qui ont été rappelés à Dieu et toutes les victimes de la crise multidimensionnelle qui frappe notre pays. Dr Choguel Kokalla Maïga a également rendu un hommage appuyé à certaines personnalités qu’il a qualifiées de «grands baobabs dont nous n’arrivons pas à nous consoler du départ». Il s’agit des anciens présidents de la République, le général Moussa Traoré et le général Amadou Toumani Touré et du président fondateur de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé.

Le président du MPR a, ensuite, souligné les progrès réalisés par le parti mais aussi les contraintes majeures rencontrées depuis sa création le 13 juin 1993. Ainsi, Dr Choguel Kokalla Maïga a invité les militants à ne pas «insulter le passé ni l’avenir» mais plutôt à faire de la réconciliation nationale le fondement du parti.

À ce propos, il a rappelé que c’est par un heureux concours de circonstance que l’ouverture du congrès du parti coïncide avec le démarrage des ANR. Ces assises qui constituent un haut lieu du débat démocratique où sont conviées les forces politiques et sociales du pays pour dire ce que l’on veut que le Mali soit. Mais aussi pour que nos institutions soient l’émanation de notre société, que le Mali officiel et le Mali réel s’harmonisent.

Selon Choguel Kokalla Maïga, c’est au cours de ces ANR que seront proposés les chronogrammes de la Transition et des élections. Il s’agit donc de bien préparer les élections à venir en organisant mieux le droit de suffrage et en sécurisant mieux l’attribution du suffrage par la mise en place d’une administration pérenne de gestion des élections, à savoir, l’organe unique indépendant de gestion des élections.

À ce sujet, il a invité les congressistes à choisir des hommes et des femmes dignes de respect et de considération, capables de faire honneur au parti, de le représenter et de le défendre en tous lieux et en toutes circonstances. «Les prochaines élections générales se tiendront à la fin de la Transition, donc avant le prochain congrès ordinaire.

Le présent congrès devra se pencher sur la question et donner à la direction nationale du parti des orientations précises sur la conduite à tenir le moment opportun», a-t-il conseillé. Dr Choguel Maïga s’est dit convaincu que les délégués réfléchiront à la meilleure façon pour le MPR de jouer, comme à l’accoutumée dans la cour des grands du «Mali Kura» que les Maliens s’apprêtent à bâtir ensemble.

À l’issue des travaux, Dr Choguel Kokalla Maïga a été reconduit au poste de président du parti.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct