Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Communiqué Final de la 1ère Session Semestrielle du Cadre Stratégique Permanent (CSP)

Les 15 et 16 Janvier 2022, s’est tenue à Kidal la première session semestrielle du Comité d’Orientation Politique du CSP.

Dirigée par le Président du CSP Monsieur Bilal Ag Acherif, la session a de façon globale été l’occasion de faire :

– le bilan des missions effectuées par des représentants de l’Exécutif du CSP à Niamey, à Bamako, à Alger et en Europe.
– le point de la grande tournée du CSP effectuée dans les régions de l’Azawad/Nord du Mali.
– Le point et évaluation des processus locaux de paix et réconciliation entamés à travers le CSP notamment à Lerneb, dans des localités du Gourma et dans la région de Ménaka ;
– De l’état dramatique de la sécurité des populations et de leurs biens dans la région dite des 3 frontières (Liptako-Gourma) ;
– le Compte rendu de la mission de Sécurité du CSP en cours dans la Zone du Gourma.

*La journée du 15 Janvier*

Consacrée à des échanges avec des membres des Etats-majors militaires des différentes organisations membres du CSP. La parole a été essentiellement donnée aux officiers en charge de missions conjointes au compte du CSP mais aussi à ceux des différentes organisations membres. Une situation sécuritaire jugée très instable et sous différentes formes suivant des zones a été présentée par les Etats-majors et Missions conjointes du CSP. Des mesures ont étés successivement annoncées et adoptées en fonctions des dynamiques et des contextes.

*La deuxième journée tenue le 16 Janvier* ayant réuni les membres du Comité d’Orientations Politiques du CSP a consisté à :

– Une mise à jour de l’organisation interne du CSP de sorte à le réadapter à son fonctionnement ;
– la détermination de dispositions sécuritaires conjointes face au contexte et défis identifiés ;
– Une définition du mécanisme de sélection des membres du Conseil Consultatif du CSP et des Bureaux régionaux ;
– Réorganisation des postes de sécurité et de contrôle installés dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens ;
– Discuter de mesures conjointes à prendre face à la lenteur continue dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger (APR) ;
– l’analyse de l’évolution du contexte politique et des sanctions conjointement prises par la CEDEAO et l’UEMOA à l’encontre du Mali.
– définition d’une politique extérieure globale du CSP.

*Au regard de multiples plaintes des populations relatives à des situations de raquettes, de braquages et la persistance de l’insécurité, le CSP dans le but de réviser le dispositif, a décidé*:

– de la suspension de tous les postes de sécurité et de contrôle tenus par les forces de ses différentes Organisations membres jusqu’à nouvel ordre ;
– de la mise en place d’une Commission ad hoc de Sécurité en charge de déterminer les postes de sécurité dont la réinstallation serait pertinente dans les prochaines semaines ;
– de la mise sur pied de patrouilles de sécurités sur les axes stratégiques jusqu’à la mise en œuvre des conclusions de la Commission Ad hoc de Sécurité ;
– du renforcement des dispositifs de sécurisation engagés dans les régions de Ménaka et de Tombouctou ainsi que de la mission en cours dans la zone du Gourma.

*Regrettant l’aggravation de la situation entre les Autorités de Transition et la CEDEAO au point de générer des sanctions aussi éprouvante, le CSP*:

– en appelle à la prise en compte de l’état économique du pays et demande à la CEDEAO et à l’UEMOA de reconsidérer les sanctions dans l’intérêt supérieur des populations déjà vulnérabilisées par la lenteur du processus de Paix et la Pandémie de COVID-19 ;
– appelle le Gouvernement de Transition et la CEDEAO à relancer en toute urgence le dialogue sur la base de propositions consensuelles afin de trouver un terrain d’entente.

*Fortement préoccuper par le niveau de dégradation de la confiance entre les parties et la lenteur continue dans la mise en œuvre de l’APR, le CSP* :

– appelle le Gouvernement de Transition à diligenter la concrétisation des engagements pris lors de la 45ème Session du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) ;
– Attire l’attention du Gouvernement de Transition sur l’incontournabilité des mesures et Mécanismes inscrits à l’APR pour une défense et une sécurité durable du pays. Toutes initiatives parallèles risquent de compromettre les acquis et compliquer la situation déjà jugée dramatique.

Le CSP prend acte du dernier Communiqué de la médiation internationale conduite par l’Algérie appelant à une reprise du processus de mise en œuvre de l’Accord.
Le CSP renouvelle ses sincères remerciements et encouragements aux parties signataires de l’Entente sur Lerneb (Tombouctou) qui font preuve de bonne foi et respect des engagements.

La session a adopté plusieurs autres mesures consignées dans un Relevé interne de Conclusions.

Kidal, le 17 Janvier 2022

Président du CSP
Bilal Ag Acherif

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct