Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Commémoration de la fête des travailleurs: » La trêve ne doit pas occulter la mise en œuvre des accords « , Mme Simpara Assitan Kéïta dixit

Dans le cadre des festivités de la fête des travailleurs, la Centrale Démocratique des Travailleurs du Mali (CDTM) a organisé, hier, jeudi 19 mai, à son siège une conférence débat. L’occasion pour elle d’interpeller le gouvernement sur la mise en œuvre des accords.

 

La Secrétaire générale de la CDTM, Mme Simpara Assitan Kéïta a rappelé, à cette occasion, certains engagements pris par le gouvernement de transition, le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) et l’organisation syndicale, le 20 décembre 2020. Elle a révélé qu’au terme des discussions sur les 47 points du cahier de doléances, il y a eu 36 points d’accord, 2 points d’accord partiel, 2 points retirés et 7 points de désaccord.  » Des commissions de mise en œuvre des différents accords devraient voir le jour un mois après la signature officielle du procès-verbal, hélas… « , a-t-elle déploré.

Ajoutant que la CDTM est soucieuse de la paix sociale et de l’apaisement du climat social.  » Elle a toujours prôné de faire du syndicalisme autrement en privilégiant le dialogue social. Toutefois, nous constatons le non-respect des acquis sociaux et des engagements pris par le gouvernement, car la trêve ne doit pas occulter la mise en œuvre des accords », a-t-elle précisé.

A ses dires, c’est dans la persévérance et la lutte syndicale permanente que sa centrale arrachera à l’Etat la nécessaire amélioration des conditions de vie et de travail de ses militants.  » Le 1er Mai est l’occasion d’avoir une déférente pensée pour les milliers de travailleurs qui, au lendemain de la crise sanitaire mondiale, se sont retrouvés, certains, au chômage, et d’autres à la retraite, ils méritent notre compassion et nos réflexions approfondies « , a souligné Mme Simpara.

Parlant de l’éducation, elle a fait savoir que si le monde va inexorablement vers le changement, le Mali aussi doit opérer des changements et des mutations de son système éducatif pour être dans le concert de cette évolution. En outre, elle a déploré la non-représentativité de sa centrale dans les différents organes délibérants et les conseils d’administration des services de l’Etat.

A noter qu’en plus des revendications syndicales, la CDTM a effectué des actions humanitaires au profit des enfants mineurs de Bollée, en faveur des pouponnières et des déplacés du Centre Mabilé de Sogoniko.

Le Conseiller technique du ministre de la Fonction Publique et du Dialogue Social, Mamadou Konaté a tenu à préciser que le souci du gouvernement de transition est l’apaisement du climat social. Pour ce faire, il a rassuré les syndicalistes de la mise en œuvre des accords signés. Et de remercier les syndicats qui ont observé une trêve suite aux sanctions infligées au Mali par la communauté internationale.

Abdoul DEMBELE

Source: L’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct