Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Comité stratégique du M5-RFP : Six membres suspendus pour « fautes graves »

Pour atteinte grave à la cohésion et à la violation de l’esprit d’union sacrée autour des idéaux du Peuple malien porté par le M5-RFP, six membres du comité stratégique du mouvement hétéroclite ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. Il s’agit, entre autres, de Konimba Sidibé du FSD, Daba DIALLO du Mouvement An Ko Mali Dron ; Nouhoum DOUMBIA du MPJ-Faso Yelen ; Ousmane DOUMBIA de l’EMK ; Salim MAKADJI du MPJ-Faso Yelen; et Boureima Afo TRAORE du  CAMPS ont été suspendu, jusqu’à nouvel ordre, du comité stratégique du M5-RFP.

Fin de la récréation au sein du comité stratégique du M5-RFP. Six membres, pour avoir relevé les atteintes graves à la cohésion et à la violation de l’esprit d’union sacrée autour des idéaux du Peuple malien porté par le M5-RFP, ont été suspendus jusqu’à nouvelle ordre. Il s’agit du Konimba Sidibé du FSD, Daba DIALLO du Mouvement An Ko Mali Dron ; Nouhoum DOUMBIA du MPJ-Faso Yelen ; Ousmane DOUMBIA de l’EMK ; Salim MAKADJI du MPJ-Faso Yelen; et Boureima Afo TRAORE du  CAMPS.

Les raisons de la suspension

En effet, dans son communiqué du 9 avril 2022, le M5 a annoncé la suspension de six de ses membres pour fautes « graves ». Ces fautes sont en lien avec les incidents qui ont lieu lors de la réunion extraordinaire tenue le jeudi 07 avril 2022 au siège du PPC sis à la Cour Bittar à Sogoniko (Bamako). « Le Comité Stratégique a relevé les atteintes graves à la cohésion et à la violation de l’esprit d’union sacrée autour des idéaux du Peuple malien porté par le M5-RFP, par lesquelles lesdits membres du CS/M5-RFP se sont illustrés, notamment à travers un travail fractionnel en complicité avec des individus extérieurs, et la diffusion sur les réseaux sociaux de messages et de mots d’ordre portant préjudice à l’image du Comité Stratégique et à l’esprit et à la vision du M5-RFP », explique le communiqué qui ajoute que les participants à la réunion ordinaire du samedi 09 avril 2022 ont unanimement fustigé et condamné « les incidents et les agissements incriminés reprochés aux membres du CS/M5-RFP concernés, en méconnaissance d’autres recours alternatifs et moyens d’expression ».Après la condamnation des fautes, les sanctions sont tombées. « A l’issue des débats, le Comité Stratégique du M5-RFP a décidé de la suspension jusqu’à nouvel ordre, à compter du samedi 09 avril 2022, des personnes dont les noms suivent : Daba DIALLO, Mouvement An Ko Mali Dron ; Nouhoum DOUMBIA, MPJ-Faso Yelen ; Ousmane DOUMBIA, EMK ; Salim MAKADJI, MPJ-Faso Yelen ; Konimba SIDIBE, FSD ; Boureima Afo TRAORE, CAMPS. En conséquence, les personnes ci-dessus visées ne sont plus autorisées à s’exprimer et à agir au nom du Comité Stratégique du M5-RFP, ni à participer aux réunions ou à se prévaloir de la qualité de membre dudit Comité Stratégique », lit-on dans le communiqué signé par Boubacar K. TRAORE.

Les réactions

A la suite de cette sanction, les réactions ont été nombreuses. D’abord, Konimba Sidibé a saisi le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie dont il est l’un des représentants concernant cette décision qu’il a qualifié d’un « non-événement ». Mais selon une source contactée par nos soins au FSD, Konimba Sidibé n’a pas eu gain de cause à sa demande. Il lui a été reproché de n’avoir jamais approché le groupement lors de ses agissements contre le premier ministre non moins président du FSD.

Le mouvement An Ko Mali de Mme Sy Kadiatou a aussi réagi à cette suspension. Selon ce mouvement, la décision « est nulle et de nul effet ». Il dit porter sa confiance à Daba Diallo pour siéger au sein du comité stratégique.

B. Guindo

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct