Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

COGESTION DES ÉQUIPEMENTS MARCHANDS : Les acteurs du PROFAC renforcent leurs capacités

Les Comités de gestions agréés (CGA) renforcent leurs capacités en cogestion d’équipements marchands en perspectives de l’opérationnalisation effective du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (Profac).

Pendant une journée, les 33 représentants des CGA se sont donné rendez-vous à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali dans le cadre d’un atelier de formation sur le mécanisme de cogestion des équipements marchands.

Les activités informelles dans domaine du commerce occupent près d’un million de Maliens. Cette frange de la population active pourra à terme élargir l’assiette fiscale. Elle pourrait devenir dans les années à venir un gros pourvoyeur de recettes fiscales intérieures. C’est conscient de cet état de fait que les acteurs concernés ont décidé de renfoncer leurs capacités. A cette occasion, le coordinateur du Profac, Mahamadou Tolo, a indiqué que cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 du projet de formalisation des acteurs du commerce de détail qui vise à améliorer la gouvernance des centres de gestions agréés en matière de management des activités, de développement des services non financiers et d’appui aux adhérents. Selon lui, l’objectif recherché par cet atelier est de donner des outils d’appropriation du mécanisme de cogestion des équipements marchands à travers le renforcement des capacités institutionnelles en matière de législation nationale sur les équipements marchands ; le renforcement des capacités des acteurs en matière de gestion d’équipements marchands, et le renforcement dans la perspective de la cogestion de ceux existants avec les collectivités territoriales.

Le coordinateur pense que ce renforcement de capacités dans le cadre de l’application du Décret n°2014-0791/P-RM du 14 octobre 2014 fixant les détails des compétences de l’Etat, transférées aux collectivités territoriales dans le domaine du commerce. Mais aussi en rapport avec les orientations issues de la communication écrite du ministère du Commerce adoptée par le Conseil des ministres du mercredi 16 avril 2014 qui préconisent, entre autres mesures, l’organisation de la gestion des marchés par les autorités communales avec la participation des exploitants.

Pour rappel, le Profac a été créé sur les cendres du défunt Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD) par l’Ordonnance n°2017-037 du 27 septembre 2017. Il a pour objectif principal de contribuer à la promotion du commerce intérieur. Il vise à insérer le maximum de commerçants détaillants de l’informel dans le circuit formel à travers les objectifs spécifiques.

Mariétou DOUCOURE

Source: Azalaï Express

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct