Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CODEM/Gao : Sadou Diallo éclaire sa base sur les raisons de sa démission

Démissionnaire de la Codem depuis quelques semaines, l’ex-maire de la commune urbaine a profité de son séjour cette semaine dans la cité des Askia pour informer sa base. C’était au cours d’une grande rencontre qui a mobilisé l’ensemble de ses partisans le jeudi dernier.

 

Le désormais ex-premier vice-président de la Codem, Sadou Harouna Diallo séjourne à Gao depuis le mardi 2 novembre 2021. Aussitôt arrivé dans la cité des Askia, l’ancien maire et premier conseiller de la ville de Monzonga, Sadou Harouna Diallo a commencé un séjour marathon qui l’a conduit d’abord dans la famille du chef Songhaï pour présenter ses condoléances suite au décès de son frère Moussa Souma Maiga.

Dans la famille du chef Songhaï, Sadou Harouna Diallo a été accueilli en héros malgré le deuil car les autorités coutumières voient en lui un homme très proche de la famille qui a mené des actions pour rassembler les membres de la communauté au moment où l’entente n’y était pas entre les frères dans le choix des hommes. Après les condoléances, il a ensuite rendu une visite de courtoisie au chef Armas et les autorités administratives de Gao.

Le mercredi 3 novembre, il a rencontré les représentants de toutes les cellules et comités Codem de la région pour leur faire part de sa démission de la Codem, un parti qu’il porte dans son cœur. “J’ai quitté la Codem, pas parce que je ne l’aime pas, mais juste pour des convenances personnelles ” a clarifié l’ex maire de Gao. A sa base naturelle, Sadou Harouna Diallo a signifié qu’il a quitté la Codem et que pour le moment il n’a posé ses valises dans aucun parti politique. Il a ajouté que les réflexions sont en cours en vue de la création d’un parti ou d’un grand mouvement national qui va soutenir la transition.

Il a également expliqué à ses militants et sympathisants que pour la période de transition, le Mali n’a pas besoin d’opposition et leur demande de s’unir comme un seul homme pour que les hommes et femmes qui conduisent la transition puissent réussir.

” Je quitte la Codem mais je ne force personne à me suivre, s’il y a des gens qui veulent reste, je leur donne le siège tel qu’il est et pour mon futur mouvement. Je chercherai un autre siège”, a notifié Sadou Harouna Diallo.

Sur place, 98% des membres de la section Codem de Gao ont décidé de suivre leur mentor. Ils ont aussi indiqué qu’ils n’ont pas un autre parti que Sadou Diallo et qu’ils le suivront partout où il va. Sur cette clarification réconfortante pour l’ex maire de Gao que la journée a pris fin avec un méchoui dans une atmosphère familiale et de retrouvaille.

Après le soutien unanime de sa base, il a aussitôt entamé un travail de rassemblement de la classe politique de Gao pour soutenir la transition. Pour cela, il s’est rendu aux sièges de l’ensemble des partis politiques de la ville à savoir (L’Adema-Pasj, RPM, MPR, URD…).

Après ce travail individuel, il a aussi rencontré les partis politiques d’un cadre de concertation qui est initié à Bamako depuis plus de 8 mois pour éclairer la transition (RPM, URD, Yèlèma et le M5-RFP). À ces formations politiques au niveau local, Sadou Diallo a expliqué les objectifs de ce cadre d’échange qui est de s’unir et de choisir des hommes et des femmes intègres ayant l’amour de Gao pour les élections avenir.

A ses dires, il est temps de créer un concept du genre au niveau des représentants de Gao pour les mêmes objectifs.

Seydou DEMBELE

Source : L’Alerte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct