Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BÊTISIER du jour 18 Mai

Avec un incroyable talent phraséologique pour se reconnaître en TIMBINE, en tant que représentant de la jeunesse et s’en démarquer en tant qu’ancien jeune, le CNJ qui flirte avec l’imposture complique la gouvernance de Bamako à IBK qui se fait supplanter à Kidal par la CMA qui continue de légiférer sur la gestion des ressources minières, comme un État dans un État. Voici votre BÊTISIER du jour.

Le CNJ ne reconnaît pas Timbiné comme Jeune

Saperlotte ! Même le Conseil National de la Jeunesse du Mali (CNJ-Mali) a vu 36 chandelles après l’élection du PAN ce lundi noir de l’histoire de la démocratie malienne. Il prend 5 jours pour tenter de reprendre ses esprits et se résoudre à réagir à cette mascarade électorale qui n’a pas dû l’enchanter particulièrement. Mais son communiqué de ce 15 mai laisse croire qu’il était toujours groggy. ‘’Le Conseil National de la Jeunesse du Mali félicite la 6ième législature de la République du Mali présidée par le camarade et aîné l’honorable Moussa Timbiné pour son élection à la tête de la 3ième institution de la république’’. La rédaction de ce communiqué, comme on peut aisément le constater, a été très laborieuse et ressemble vraiment à de la bouillabaisse. Le CNJ félicite la 6e législature de la République du Mali. Du n’importe quoi ! Parce que 6e législature n’est pas une personne, pas une personne morale ; mais une période qui va de la séance inaugurale à la fin du mandat des députés élus. Pis, Moussa TIMBINE, préside l’Assemblée Nationale, l’institution. Il faut un incroyable talent phraséologique pour se reconnaître en TIMBINE, en tant que représentant de la jeunesse et s’en démarquer en tant qu’ancien jeune. C’est là toute la complexité de la tournure de cette phrase où le CNJ finalement ne félicite pas TIMBINE ; mais la législature qui est impersonnelle.
Les attaques en règle, l’obligent à sortir de la langue de bois et du bois. ‘’Information: Jeunesse c’est de 15 à 35 ans, selon la Charte africaine de la Jeunesse. Mais que le CNJ arrête, il y a des Jeunes valables de moins de 36 ans qui peuvent être promus. Le CNJ doit se battre pour cela. La promotion des vrais jeunes’’. Réaction immédiate de Mohamed Ibn Sory DIAKITE, le Secrétaire général du CNJ : ‘’il faut revoir la publication, il n’y a qu’une seule personne qui a été qualifiée de jeune et elle a 26 ans. Je décline ma personne : je suis le Segal si ça peut vous aider. Et remarquez que nous avons dit aînée pour lever toute équivoque. Merci pour l’attention’’. Voilà qui déchire le voile : TIMBINE n’est pas le CAMARADE des jeunes du CNJ ; mais il est leur AINE. Ainé et camarade ne gardant pas les chèvres ensemble, TIMBINE n’est pas jeune ; mais l’ainé des jeunes du CNJ. Conclusion : le CNJ ne reconnaît pas TIMBINE comme jeune. Cinglant désaveu pour un Président sans légitimité obligé de s’en trouver dans une jeunesse factice. Que la seule et unique structure faîtière de la jeunesse du Mali ne reconnaisse pas quelqu’un comme un des siens, il ne peut pas y avoir pire palinodie, pire abjuration.

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct