Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bavure militaire contre les réfugiés maliens au Faso : Bamako réagit

Les ministres des affaires étrangères du Burkina Faso et du Mali, se sont entretenus ce mercredi 6 mai par visioconférence. A l’ordre jour,  la situation des 6514 réfugiés maliens vivant dans le camp de Mentao (Djibo) ayant reçu, le samedi  2 mai, la visite malencontreuse  des forces de sécurité burkinabè faisait au moins 32 blessés.

 

Accusés de complicité avec  des assaillants par les forces de sécurité burkinabè qui les ont violentés « à coup de matraque, ceinturon et corde’’ le 2 mai, les réfugiés maliens de Mentao avaient été sondés ‘‘de quitter le camp dans les 72 heures, sous peine de mort », rapporte le HCR dans un communiqué.

Selon le communiqué du ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale qui a  fait le compte  rendu  de leur  entretien, les deux diplomates ont ensemble rappelé   ‘‘les relations séculaires de fraternité et d’amitié qui unissent les deux pays. ‘’  Ils ont aussi ‘‘ évoqué les mesures prises par le Gouvernement Burkinabé pour rassurer les réfugiés maliens et ramener le calme et la sécurité dans le camp de Mentao.’’

Selon le même communiqué, ‘‘le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali a remercié son homologue pour l’hospitalité que le Burkina Faso accorde aux réfugiés maliens depuis le début de la crise.’’

Les trente-deux blessés reçoivent des soins appropriés à l’hôpital de Djibo, rapporte le même document.

223infos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct