Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

“Au Mali, plus de 700 écoles sont fermées, avec plus de 2 millions d’enfants qui ne vont pas à l’école”, selon l’UNICEF

L’UNICEF, a lancé ce matin à l’hôtel sheraton de Bamako la campagne pour la rentrée scolaire 2018-2019. C’était sous l’égide du Ministère de l’éducation nationale, les PTF, en présence de la Coordinatrice Humanitaire, et autour du thème ” Pour chaque enfant, une éducation”.

Students from7 to 8 years old are in first year at Alpha Moya school, in Timbuktu, Mali. Their school is supported by UNICEF ‘Every Child Counts’ campaign Education that provides equal opportunities in a society that has been divided by an armed conflict. Education can build a life of dignity for all children, leaving no one behind.
Under embargo until 00.01am GMT 22 December 2015.

Selon les estimations de l’UNICEF, plus de deux millions d’enfants en âge scolaire (de 5 à 18 ans) sont toujours hors système scolaire, avec les filles plus à risque d’abandon scolaire que les garçons. Parmi les causes profondes de la non scolarisation des enfants se trouvent le mariage d’enfants, le travail d’enfants, la fermeture de certaines écoles en raison du contexte sécuritaire et finalement des défis de qualité de l’éducation   et   de   manque   d’infrastructure   scolaire   dans   certaines zones.

Face à cette situation et en reconnaissance du rôle que les enfants peuvent jouer dans la sensibilisation sur l’importance de l’éducation, la campagne nationale « Pour chaque enfant, une éducation » est lancée. Dans le cadre de cette campagne,  3856 enfants  et jeunes dans 10 régions et le district de Bamako ont été formés pour sensibiliser leurs communautés sur l’importance de l’éducation et collecter de données sur la scolarisation des enfants.

Selon M. Ackebo Felix, Représentant Adjoint UNICEF, ce sont les voix des enfants vulnérables, dans les régions reculées qu’on entend le moins. ” Leur manque d’accès à des plateformes de communication limite leur voix, leur visibilité et leur droit à l’expression, leur capacité à raconter leur vécu et leurs défis. Et pourtant, ce sont ces enfants-là qui auraient le plus besoin d’être entendus”,a-t-il rappelé.

A l’unisson, acteurs de l’école, enfants parlementaires et journalistes ont appelé à une éducation de qualité pour tous les enfants. Car, l’éducation est un droit constitutionnel, éduquer, c’est donner l’espoir d’un meilleur avenir dans la dignité!

Malinet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct