Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assises nationales : Ce sera sans le Parena

En vue de la tenue des Assises nationales, le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions a entrepris une démarche auprès des formations politiques, syndicales etc. pour leur exposer la vision du gouvernement sur la question. Approché par le ministre Ibrahim Ikassa Maïga le mardi passé, le Parti pour la Renaissance Nationale (Parena), a appelé à éviter la diversion pour se consacrer sur l’essentiel.

C’est une mission non accomplie qu’Ibrahima Ikassa Maïga a effectué le mardi passé au siège du Parena où il s’était rendu pour évoquer deux sujets que le gouvernement de Transition tient à cœur. Au sortir de son entretien avec les responsables du parti, le ministre Maïga avait laissé entendre auprès de la presse que les discussions se sont conclues sur une certaine vision commune mais avec des points de divergences. Dans la foulée du départ de l’émissaire du gouvernement de son siège, le parti du Bélier Blanc, dont le président Tiébilé Dramé s’était tu au micro des journalistes, a publié un communiqué pour dénoncer l’importunité d’une telle démarche et son caractère diviseur. « La gravité du moment impose le rassemblement des enfants du pays pour rechercher les moyens de restaurer la sécurité et la cohésion nationale », a indiqué le porte-parole du Parena tout en invitant les autorités de la Transition à abandonner le projet et à se consacrer sur l’essentiel qu’il résume en la restauration de légalité constitutionnelle et la lutte contre l’insécurité.

De l’avis du ministre, la Refondation est la posture adoptée par le gouvernement de Transition pour opérer les réformes globales nécessaires pour jeter les bases d’un Nouveau Mali afin de permettre à l’Etat d’exister correctement en exerçant ses rôles régaliens. Quant à la démarche auprès des partis politiques et autres formations, elle vise à trouver un consensus autour de la vision du gouvernement en ce qui concerne son projet de refondation de l’Etat à travers les Assises Nationales.

Pour le ministre, les précédents cadres de concertations méritent d’être actualisés dans un cadre beaucoup plus consensuel pour définir ensemble la vision nouvelle d’un Nouveau Mali. « Nous sommes aujourd’hui dans un hiatus constitutionnel et institutionnel. Maintenait il faut en sortir avec courage en prenant des résolutions avec déterminant pour fixer le nouveau cap. Les Assises Nationales de la Refondation qui donneront la parole aux Maliens librement est un cadre approprié avec l’adhésion de toutes les parties prenantes. Le Mali est aujourd’hui dans le tréfonds de la crise. C’est par les Maliens qu’il peut en sortir », a argumenté le ministre Maïga.

Alassane Cissouma

Source: Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct