Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Approvisionnent en eau potable: le directeur des opérations de la BM à la station de Kabala

Dans le cadre des bonnes relations de coopération avec le Mali, le directeur général des opérations de la Banque mondiale (BM), Axel van Trotsenburg, en visite dans notre pays, était ce 17 février 2020, sur les chantiers du projet d’eau potable de Kabala dont l’institution est un partenaire privilégié. La délégation conduite par le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Sambou Wagué, a, tour à tour, visité la station de pompage à Kabala, le réservoir d’eau potable de Baco-Djicoroni et les deux premières familles bénéficiaires de branchement social dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales.

 

À Kabala, M. Alex van Trotsenburg a suivi une brève présentation du projet avant de visiter la salle de commande lui permettant d’apprécier le niveau d’informatisation de l’ouvrage.

Le Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala a pour objet d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et de ses environs. Il consiste en la réalisation en deux phases, d’une station de production d’eau potable de 144 millions de litres par jour en sa phase 1 et autant de litres d’eau en phase 2.

La Banque Mondiale est un partenaire stratégique du Projet de Kabala avec le financement de deux réservoirs de 10 000 m3 d’eau chacun à Bacodjicoroni pour un montant global de 3,2 Milliards FCFA. Ces ouvrages seront renforcés par deux autres réservoirs de même capacité pour un coût global de 2,8 Milliards de FCFA.

Le projet concerne également la réalisation d’ouvrages de production, de stockage, de canalisation et de distribution pour un coût global de 182 Milliards de FCFA sur lesquels contribue fortement la Banque mondiale.

À Baco-Djicoroni, la visite a concerné les deux réservoirs d’eau d’une capacité de 10 000 m3 chacun et le chantier de la réalisation de deux autres réservoirs qui doivent suivre. Au total, ce site doit abriter quatre réservoirs au sol qui distribueront l’eau à trois châteaux d’eau et une bâche de stockage d’une capacité cumulée de 22 500 m3 avec un réseau d’environ 1 400 km de long.

À la fin de la visite, Axel van Trotsenburg, le directeur général des opérations de la Banque mondiale, a exprimé sa satisfaction pour les efforts fournis. Il a félicité le gouvernement pour le travail abattu avant d’exprimer la volonté de la Banque mondiale à poursuivre son engagement au Mali en faveur de l’accès à grande échelle des populations à l’eau potable.

« Nous allons poursuivre avec les autres partenaires pour augmenter l’accès des populations à l’eau potable », a déclaré Axel van Trotsenburg.

Le Directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel van Trotsenburg, a bouclé cette sortie par la visite à des familles bénéficiaires de branchement social dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales. Le directeur s’est intéressé entre autres aux retombés de ces branchements pour les bénéficiaires.

M. van Trotsenburg, qui a pris ses nouvelles fonctions le 1er octobre 2019, supervise le programme d’opérations de la Banque mondiale tout en s’assurant que son modèle de fonctionnement continue de répondre aux besoins des pays clients. Il s’attache également à mobiliser, au sein de la communauté internationale, des soutiens et des ressources financières en faveur des pays à revenu faible et intermédiaire.

M. van Trotsenburg apporte à son nouveau poste une expérience approfondie des opérations régionales et de la finance : avec deux mandats au sein de la direction financière et deux mandats à la direction opérationnelle, il détient le record de longévité en tant que vice-président de la Banque mondiale. Il était depuis le 2 septembre 2019 directeur général par intérim de la Banque mondiale et avait été nommé au mois de février précédent vice-président pour la Région Amérique latine et Caraïbes. Il supervisait alors les relations avec 31 pays, ainsi qu’un portefeuille de projets, d’assistance technique et de dons représentant plus de 30 milliards de dollars.

Rappelons que la quantité d’eau produite par les deux phases du projet d’eau de Kabala permettra un accès adéquat à l’eau potable de 1 200 000 personnes.

Par Sidi DAO

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct