Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Allaitement maternel: Sanankoroba en bon exemple

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a procédé, avant-hier mardi, au Centre de santé communautaire de Sanankoroba, une localité située à environ 35 km de Bamako, au lancement de la 25e Semaine mondiale de l’allaitement maternel qui avait pour thème : « Soutenir l’allaitement maternel ensemble ».

mere donne lait maternel enfant  allaitement maternel

Placée sous le haut patronage du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le Pr Samba SOW, la cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des autorités administratives, politiques et sanitaires de la région de Koulikoro, du cercle de Kati, et de la commune de Sanankoroba.
Pour les initiateurs, la délocalisation de l’événement à Sanankoroba n’est pas fortuite. En effet, il ressort du système local d’information que la commune de Sankoroba a affiché un taux record de 98,9 % de proportion de nouveau-nés mis au sein dans les 30 minutes après l’accouchement et 40,7 % des enfants de 6 à 11 mois, qui ont été allaités exclusivement au sein de la naissance à 6 mois.
Selon le ministre de la Santé, le pourcentage d’enfants ayant été allaités au sein dans notre pays est de 97,3 % et la proportion d’enfants ayant commencé à être allaités au sein dans les minutes qui ont suivi leur naissance est de 57,8 %.
Cependant, il s’est empressé de préciser qu’au Mali, seuls 33 % des enfants sont exclusivement allaités au sein et la région de Koulikoro qui a abrité l’événement se positionne en tête avec 55,4 % des enfants ayant été allaités au sein dans l’heure de leur naissance.
Au regard des avantages de l’allaitement maternel qui permettent au nouveau-né de bénéficier du colostrum riche en vitamines et qui lui permet de résister à certaines infections telles que les diarrhées, il est important, dira le ministre Pr Samba SOW, de promouvoir l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, à travers la formation et la mise en place des Groupes de soutien aux activités de nutrition (GSAN) dans toutes les aires de santé du Mali.
« L’allaitement maternel est le meilleur moyen de fournir une alimentation idéale pour la croissance et le développement du nourrisson. Sa promotion pourrait impacter positivement la qualité de vie des populations. Il est économique, car n’engendre pas de dépense pour la famille » a fait savoir le ministre Pr Samba SOW.
Par ailleurs, le ministre a profité de cette occasion pour exhorter « chacun en ce qui le concerne, de jouer pleinement son rôle pour que nous puissions parvenir à une vraie promotion de l’allaitement maternel ».
Il a tenu également à remercier tous les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement de qualité et les autorités administratives, sanitaires et coutumières de la région de Koulikoro pour l’accueil chaleureux, réservé à sa délégation.
En réponse à la doléance du maire de Sanankoroba, le ministre de la Santé, a promis, séance tenante, de construire un nouveau CSCOM (Centre de santé communautaire) pour la localité courant 2018, pour une meilleure prise en charge des pathologies. Une nouvelle qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd.
En réaction, les autorités de la région ont rassuré le ministre SOW quant à leur accompagnement dans l’exécution des missions à lui confiées par les plus hautes autorités du pays.
Le ministre de la Santé a mis à profit l’occasion pour visiter les locaux de l’ancien CSCOM, réalisé depuis 1999, qui en raison de l’évolution démographique rapide, s’est avéré aujourd’hui exigu.
En tout cas, de sources locales, apprend-on, le nombre de villages qui fréquentent ce centre est estimé à 19 villages et le plus éloigné est situé à 22 km.
Quant à la population de l’aire de santé, elle est estimée à 27 873 habitants suivant le RGPH 1998 actualisé.
Auparavant, la représentante de l’UNICEF au Mali, Lucia ELMI, avait, pour sa part, indiqué que l’allaitement maternel renforce l’affection entre la mère et le nouveau-né et il préserve le droit des bébés d’être nourris au sein.
Aussi, a-t-elle déploré la malnutrition des enfants, un phénomène récurrent dans notre pays où un enfant sur 4 souffre de cette anomalie.
Pour elle, cette situation peut effectivement être renversée par la promotion de l’allaitement maternel exclusif pendant 6 mois. C’est pourquoi elle a invité les uns et les autres à soutenir ensemble l’allaitement maternel.
En conclusion, Mme ELMI a réitéré l’accompagnement de l’UNICEF en faveur du Mali. Notons que la cérémonie a été agrémentée par la remise de cadeau à de nombreuses femmes allaitantes de Sanankoroba.

Par Sékou CAMARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct