Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Agriculture : La Cmdt à l’heure des défis

Les chiffres officiels sur la production du coton par les paysans maliens sont attendus vers le 10 janvier 2022. Mais selon un responsable de la Compagnie malienne de développement des textiles (Cmdt), le Mali est sur le point de faire une récolte record. En effet, la Cmdt a donné un nouveau souffle à la production cotonnière. Selon un rapport du ministère américain de l’Agriculture (Usda) publié le 28 septembre 2021, les perspectives de production de coton de la zone franc de l’Afrique de l’Ouest pour la campagne de commercialisation 2021/2022 sont favorables. Cela est à l’actif de Nango Dembélé, le nouveau président-directeur général(PDG) de la Cmdt.

 

L’embellie rapportée par les Américains est due à l’exploitation d’une superficie presque record et des conditions météorologiques favorables à l’établissement et au développement des cultures du mois de juin à début septembre. Cette extension des superficies est au cœur de l’action de Nango Dembélé qui a pris la direction de l’entreprise pour mettre fin à une année de boycott de la production par les paysans.

Selon le même rapport de l’Usda, le Mali sera le plus grand producteur de coton en Afrique pour la campagne 2021/ 2022, suivi du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Ainsi, le Mali relèvera un double défi: celui de la sortie de crise cotonnière dû au boycott de la campagne écoulée par les producteurs de coton et la récupération de sa place de premier producteur de coton en Afrique qu’il occupait il y a quelques années.

S’il y a un secteur économique qui marche aujourd’hui, c’est bien le coton. Les autorités se réjouissent de la reprise de la production vers la hausse dont près de 98% sont exportés. C’est ainsi qu’un consortium de banques et le gouvernement mettent des fonds pour le financement qui sert également à assurer l’approvisionnement d’entreprises européennes de renom.

Le coton est un secteur économique vital et stratégique pour le Mali, contribuant avec 15% au PIB du pays. Sa production, sa commercialisation et sa transformation méritent d’être suffisamment soutenus, afin de procurer à la fois des revenus monétaires, des denrées alimentaires aux populations mais aussi contribuer au développement industriel du pays, d’après les acteurs.

Depuis 2016 et la création de la direction de l’environnement et du développement durable, la Cmdt a renforcé son cadre de responsabilité sociale et environnementale en s’engageant dans des initiatives de développement durable et environnementales. Parmi les actions menées en 2020 figurent des mesures visant à encourager la scolarisation, à renforcer la sécurité dans le contexte de travail de la filière cotonnière ainsi qu’à améliorer le cadre de vie et la sécurité alimentaire dans la zone de culture du coton.

En somme, Nango Dembélé réhabilite la Cmdt en plaçant les paysans au cœur de la politique de relance de l’entreprise. L’embellie actuelle du cours mondial du coton, l’existence d’un important stock report d’intrants et l’engagement du gouvernement à accompagner la Cmdt et les producteurs sont des gages de réussite de la relance de la culture du coton et la réalisation de l’objectif de production de 820.000 tonnes de coton pendant la campagne 2021/22, avait déclaré Nango Dembélé.

Nampaga KONE

Source : La Preuve

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct