Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire de la vente d’une partie du marché de Kalaban-Coura : Les commerçants de la commune V demandent la tête du maire Amadou Ouattara

Pour protester contre la vente d’une partie du marché principal de Kalaban Coura, près de l’Hôtel Oumou Sangaré, les présidents des 18 marchés de la commune V du district de Bamako ont décidé de fermer tous les marchés de la commune V le mardi 17 mai 2022. Devant le tribunal, les commerçants ont exprimé leur ras-le-bol avec les prédateurs fonciers comme le maire de la commune V du district de Bamako, Amadou Ouattara. Le jugement a été reporté pour le mardi prochain.

Réunis au tour de la question  de la vente d’une partie du marché de Kalaban Coura initialement prévue pour la construction des latrines du marché, les présidents des 18 marchés de la commune V du district de Bamako ont décidé de ne pas ouvrir boutiques dans l’ensemble de la commune, le jour du jugement hier mardi 17 mai 2022. En effet, ces acteurs ont été convoqués devant la justice par le nommé Zan Diarra après leur refus que le nouveau propriétaire puisse user de son droit de propriété sur l’espace litigieux. Ils estiment que l’espace appartient au marché de Kalaban Coura et doit le rester au profit de l’ensemble de la population de la commune V du district de Bamako. Bien que acquis à travers un contrat de bail avec la mairie du district de Bamako, notamment avec le Adama Sangaré les commerçants leur combat pour la sauvegarde de cet espace public, n’ont pas épargné le maire de la commune V, Amadou Ouattara. Pour eux, c’est avec son complicité que le nommé Zan Diarra a pu bien se procurer de cette partie du marché avec la mairie du district de Bamako. Une occasion mis à profit pour mettre à nues, toutes « les sales affaires » du maire Amadou Ouattara dans la commune V. Que ça soit le secteur du marché ou la commune en générale, ces citoyens de la commune V semble regretter d’avoir confié la gestion de leur commune à Amadou Ouattara. Avec des pancartes aux slogans amères comme « dégage Amadou Ouattara », « on ne veut plus de vous comme maire »,  ces manifestants devant le tribunal ont pour leur part juré de tout mettre en œuvre pour faire partir Amadou Ouattara de la commune V. Mais en raison de la période exceptionnelle du pays, notamment la transition qui demande une forte discipline de tous les Maliens, ces manifestants ont exprimé leur bonne fois de ne rien mener comme troubler qui pourrait déstabiliser la transition public.  Par ailleurs, ils ont signé qu’ils useront de tous les moyens légaux pour non seulement destituer le maire Amadou Ouattara, mais aussi de faire en sorte qu’il ne soit plus jamais considéré dans la gestion de la chose publique au Mali.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct