Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire Bourama Touré : Papa Mamby Keita revient à la charge contre Karim Keita

Dans une vidéo de 22 minutes 29 secondes, publiée le 22 septembre 2020, l’inspecteur de police, le célèbre ancien Commissaire du 3è Arrondissement, Papa Mamby Keita, en exil en France, depuis 4 ans, en tant qu’un réfugié politique devant bénéficier bientôt de la nationalité française, revient sur les raisons de sa fuite du Mali, depuis 2016 : il s’agit des affaires : « disparition de notre confrère du Sphynx Bourama Touré » et « tentative d’assassinat » du jeune activiste Madou Kanté dit « Madou ka journal ».

Ces deux évènements majeurs sont à l’origine de ses problèmes avec ses chefs hiérarchiques, voire l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et son fils Karim Keita, raconte-t-il dans la vidéo.

« En 2016, un jour un grand frère, Adama Dramé, le directeur de publication du journal le Sphinx est venu me voir et m’a dit qu’il a un problème. Je lui ai demandé, Kôro (ndlr grand-frère en Bambara) tu as quel problème ? Il m’a répliqué qu’un de ses journalistes qui travaille chez lui est porté disparu et qu’il veut que je lui aide. Je lui ai dit que je n’ai pas cette enquête, mais je vais l’aider à titre personnel. Alors, j’ai mis en place mes sources d’informations, dont les éléments m’ont fait savoir que le journaliste concerné ne vive plus. J’ai transmis ce message à Adama, en lui demandant de garder ça en secret et de ne pas publier cette information. Il a accepté, car il a gardé l’information jusqu’en 2018 ».

Selon Papa Mamby Keita, c’est le fils de l’ancien président IBK, Karim Keita, qui est l’instigateur de la mort du journaliste Bourama Touré. Et il fait l’objet de plusieurs plaintes contre lui sans succès.

Le second événement qui lui a fait fuir du pays est l’affaire de Madou Kanté dit Madou ka journal, ce jeune activiste, victime de tentative d’assassinat.

« Suite à cet évènement, un panel d’enquêteurs, avec chacun un rôle à jouer, a été constitué. Mon rôle était d’enquêter sur les appels téléphoniques de la victime. Selon mes enquêtes, il y a eu un lien profond entre Karim Keita, le fils de l’ancien président, son ami et les délinquants qui ont commis ce forfait. Avec mon équipe, on est parvenu à appréhender ces délinquants et à ma grande surprise, ils ont été relâchés. Et ils viennent me dire d’aller arrêter les deux directeurs du journal « Ouverture média ». Ce que j’ai refusé, car ils sont les innocents. Tous mes problèmes sont partis de là », dira-t-il.

Il va plus loin en soutenant que sa vie était menacée : « Un jour, mon repas a été empoisonné et Dieu faisant bien les choses, ce jour, j’ai dit aux autres avec qui je mange chaque jour que je n’ai pas faim et qu’ils peuvent manger. Malheureusement tous ceux qui ont mangé ce repas (le nettoyeur de mon bureau et les mendiants qui se trouvent chaque jour devant mon service) sont morts de manière lentde leur e pas subite ».

Cette vidéo qui ne revient sur des propos déjà entendus est-elle un clin d’œil aux nouvelles autorités du Mali afin qu’elles se saisissent de « l’Affaire dite Bourama Touré » ou une façon de leur demander d’autoriser son retour au bercail ?

« Depuis 4 ans, je suis en France en tant qu’un réfugié politique, bientôt je vais avoir une nationalité française, selon leur législation. Malgré tout, je vis dans le chagrin car mon souhait est de retourner dans mon pays », explique l’inspecteur divisionnaire, Papa Mamby Keita.

Seydou K. KONE

Source: BamakoNews

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct