Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Adema -Pasj: la cohésion retrouvée

L’Alliance pour la démocratie au Mali semble s’être retrouvée après une période électorale marquée par la divergence

Rien ne vaut la cohésion entre camardes politiques dit-on. C’est ce que les militants et les cadres de l’Adema -PASJ semblent avoir compris en acceptant de se serrer les rangs. Il est de tradition maintenant , à la veille de chaque élection présidentielle, de voir une certaine zizanie s’installer au sein de la ruche.

Ce fut le cas même à l’élection présidentielle de juillet 2018. Le parti avait connu sa plus grande crise avec sa division entre pro-candidature interne et pro-soutiens au président IBK. On se rappelled le parti avait connu deux candidatures indépendantes à l’élection présidentielle de 29 juillet dernier : celles de Dramane Dembele et Kalfa Sanogo, l’actuel maire de Sikasso.

Cette crise a cicatrisé au sein du 3ème plus grand parti d’Afrique, après l’ANC en Afrique du Sud et le PDCI en côte d’Ivoire.

A la sortie de l’élection, remportée par le président IBK, l’heure est à la réconciliation et la reconstruction de la ruche.

Le président IBK aurait bien aimé que sa première famille politique se reconstruise, en entreprenant lui même des actions allant dans le sens de l’apaisement au sein de cette formation politique.

L’entrée au gouvernement de Aboubacar Alpha Bâ, un farouche opposant au soutien du parti à IBK en est la parfaite illustration.

La cohésion semble revenue dans la ruche, selon l’image affichée par les cadres du premier parti.

La présence d’un pro-candidature interne dans le cabinet du ministre Yaya Sangaré signifie que la page de divergences est désormais tournée.

L’Adema est une machine politique au Mali, car c’est le parti plus implanté selon des observateurs bien avertis de la scène politique.

Après cette union retrouvée, l’Adema va t-il se préparer à reconquérir le pouvoir en 2023? En tout état de cause, les cadres du parti sont déterminés à grimper à Koulouba.

Cela serait une possibilité et surtout que le patron de Koulouba garde toujours une estime envers sa première formation politique.

Selon des sources bien introduites, la direction du parti va entreprendre dans les prochains jours une série de tournées à l’intérieur du pays dans le but de rencontrer les militants de la base.

L’objectif recherché serait de réconcilier les militants de l’intérieur, divisés aussi pendant l’élection présidentielle de Juillet 2019.

Seydou DIAMOUTENE

Source: Le 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct