Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

5ème anniversaire de la mission civile de l’UE : EUCAP Sahel poursuivra son activité au Mali avec un mandat élargi

Le 16 janvier 2020, EUCAP Sahel Mali a célébré l’achèvement d’une cinquième année d’engagement au soutien des forces de sécurité maliennes. La mission civile européenne continuera à soutenir la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale maliennes et les ministères en charge de la sécurité, de la gestion des frontières et de la justice.

Depuis 5 ans, son mandat a été progressivement élargi : initialement centré sur l’amélioration de la gestion des ressources humaines, il s’est étendu en 2017 à des questions plus opérationnelles (lutte contre le terrorisme et le crime organisé et gestion des frontières) puis, en 2019, à la gestion logistique. Cette année, les actions de formation et de conseil d’EUCAP seront prolongées de plus en plus régulièrement par un accompagnement dans les unités, et par un renforcement de son soutien au redéploiement des forces de sécurité dans les régions du Centre et, progressivement, du Nord.

“Renforcer la sécurité et l’Etat de droit pour un futur meilleur pour ce pays et sa population c’est l’objectif qui nous concerne, car l’Europe et l’Afrique sont proches et partagent un espace commun ». Voici les vœux prononcés par Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union Européenne, lors de la cérémonie du cinquième anniversaire d’EUCAP Sahel Mali. Le Chef de Mission EUCAP, Monsieur Philippe Rio, a fait un tour d’horizon des actions conduites en soutien des Maliens, essentiellement sous la forme d’activités de conseil stratégique, de formation et de gestion logistique.

Depuis le début de ses opérations, EUCAP Sahel Mali a contribué à la préparation et la mise en œuvre des lois, stratégies et des plans d’action en matière de sécurité, et participe également à la modernisation des systèmes des ressources humaines des forces de sécurité.

En 2019, près de 3.600 gendarmes, policiers et gardes ont bénéficié de formations individuelles ou collectives délivrées ou appuyées par EUCAP : police de proximité, renseignement, direction d’enquête judiciaire, gestion de scène de crime, filature, missions prévôtales, gestion logistique, intervention professionnelle, commandement opérationnel, maintien de l’ordre, préparation au déploiement au Centre. Avec une nouveauté : l’accent sur la formation des formateurs maliens. Aujourd’hui, ces derniers assurent ainsi près de la moitié de ces formations, les experts européens se positionnant uniquement en appui.
Dans son allocution, le Chef de Mission s’est félicité de la bonne appropriation des formations par les maliens : « Avec la formation d’un nombre grandissant de formateurs maliens, les formateurs d’EUCAP vont pouvoir progressivement se placer en retrait, passant d’une fonction de formation à une fonction de conseil et d’appui de leurs camarades maliens » a-t-il expliqué.
Ainsi, en 2019, EUCAP a été présente plus d’une semaine sur deux à Mopti ou à Ségou pour y conduire des actions de conseil, de formation et d’accompagnement. Un premier camp sécurisé a été inauguré le 16 septembre à Konna : financé par l’Union Européenne (UE), conçu et construit sous la supervision d’EUCAP, il permet désormais aux gardes de Konna de consacrer l’essentiel de leur capacité à la sécurité des populations et des activités économiques locales.

EUCAP va développer encore son appui au Plan de Sécurisation Intégré des Régions du Centre (PSIRC) conformément à la demande du Ministère de la Sécurité, par des formations pré-déploiement renforcées mais aussi par des activités d’accompagnement de détachements de la garde et de la gendarmerie in situ, et par la construction en partenariat avec la Délégation de l’UE de 4 nouveaux camps sécurisés au premier semestre.
« Sans sécurité, un magistrat est comme un papillon au milieu d’un tourbillon » a souligné le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Malick Coulibaly, en remerciant Monsieur Rio pour le soutien d’EUCAP à la lutte contre l’impunité pendant la remise de la première copie du registre de garde à vue.

Dans ce domaine-là, un Manuel explicatif du Code Pénal et du Code de Procédure Pénale réalisé à la demande et en partenariat avec le Ministère de la Justice vient d’être achevé et va être diffusé très prochainement. De même, des registres de garde à vue conçus pour faciliter le travail des officiers de police judiciaire mais aussi le contrôle par les magistrats du respect des droits des personnes gardées à vue va être expérimenté en début d’année dans 15 unités. Après validation, il sera ensuite diffusé dans près de 1.000 unités de police et de gendarmerie concernées.
En 2020, EUCAP continuera d’appuyer la réforme du secteur de la sécurité, notamment en matière de la gestion des ressources humaines de développement des capacités de gestion logistique, idéalement par le soutien à la création et à la mise en œuvre de bases de données. « Le retour de la sécurité est indispensable au retour de l’administration civile et à la reprise des activités économiques » a conclu le Chef de Mission.
Avec un objectif partagé avec nos partenaires maliens : le retour de la sécurité et la lutte contre l’impunité au profit des populations, illustré par la devise de la mission :
« Ensemble pour la sécurité et l’Etat de droit ».

Source: Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct