Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

21e édition du festival des marionnettes et masques (Fesmamas) de Markala : La cohésion sociale chantée et dansée tout au long du festival

Durant 4 jours (du 1er au 4 novembre 2019), Markala, la Cité ouvrière, a vibré au rythme de la 21è édition du Festival des masques et marionnettes (Fesmamas) 2018 dont le thème central était le rôle des ” masques et marionnettes dans la cohésion sociale “. Et tout au long du festival, ce sujet d’une importance capitale dans le vivre ensemble au Mali, a été chanté et dansé lors des spectacles de masques et marionnettes et des concerts géants animés par des rappeurs et des artistes de renommée internationale comme Vieux Farka Touré, Djénéba Seck, Mama Diancoumba. Les journées de d’assainissement de la ville et de plantation d’arbres pour la sauvegarde de l’environnement à Markala ont été la grande innovation de cette 21è édition.

Parrainée par l’Honorable Yacouba Traoré, la 21e édition du Festival des marionnettes et des masques (Fesmamas) était riche en événements. La matinée du 1er jour (jeudi 1er novembre 2018) a été consacrée à la salubrité du site du Festival par les organisateurs consacrant ainsi le lancement officiel du mois de la salubrité à Markala. Sur ce site nettoyé, le chantre de la musique des chasseurs, Sékouba Traoré dit Sékoubani, a émerveillé les festivaliers lors de la veillée des chasseurs avec des chansons dédiées aux initiateurs du Fesmamas dont le regretté Pr. Abdoul Traoré dit Diop (paix à son âme) pour le riche héritage qu’est le Fesmamas qu’il a légué aux populations de Markala et du Mali. Il a exprimé ses reconnaissances à Fodé Moussa Sidibé (président du festival) et prodigué des conseils pour la cohésion sociale à Markala. Le vendredi dans la journée, les enfants de Markala ont d’abord procédé à des offrandes à Baafaro à Diamarabougou, avant de passer à l’opération de salubrité de la ville de Markala par les scolaires. Le vendredi fut consacré à l’ouverture officielle du festival.

L’innovation du 21e Fesmamas : faire de Markala, la Commune

la plus propre du Mali

La cérémonie d’ouverture a été l’occasion pour le maire de Markala, Adama Siby, de souhaiter la bienvenue aux festivaliers dans sa ville rendue propre par le Festival. Il a laissé entendre que le Fesmamas, un grand rendez-vous artistique, folklorique et culturel permet à sa commune de faire rayonner à travers le monde entier le riche patrimoine culturel du Mali dans toute sa diversité. Il s’est réjoui de l’introduction de l’innovation de la 21e édition du Fesmamas qui est la Charte sur l’environnement dont l’objectif principal est de faire de la Commune de Markala la Commune la plus propre du Mali et une ville où il fait bon vivre. “Il s’agirait pour la population de Markala de se mobiliser durant les 4 jours du festival, mais aussi de façon pérenne pour que Markala devienne la ville la plus propre du Mali”, a-t-il laissé entendre.

Honorable Yacouba Traoré : “Les Markalais ont le devoir de préserver et de pérenniser le Fesmamas”

Parrain de cette 21e édition du Fesmamas, l’Honorable Yacouba Traoré a exprimé sa reconnaissance aux organisateurs et aux festivaliers. D’après lui, le Fesmamas a été initié pour le développement Markala et le Mali à travers la promotion des masques et marionnettes et de la culture en général. “Oublier sa culture, c’est se renier car la culture est un facteur de développement, de cohésion sociale et du vivre ensemble. C’est ce qu’ont compris les initiateurs du Fesmamas. Donc, faisons en sorte que cette manifestation ne disparaisse. Markala et ses alentours n’ont que le Fesmamas comme manifestation folklorique et culturelle. Les Markalais ont donc le devoir de le pérenniser pour que la culture de Markala soit connue à travers le monde. Je ne peux que remercier les initiateurs du Fesmamas”, a dit le député Traoré.

Fodé Moussa Sidibé : “Le Club de Markala et le Fesmamas ambitionnent de faire de Markala une ville propre sans déchets plastiques”

La 21e édition du Fesmamas était attendue par les Markalais et des festivaliers venus de tous les coins du Mali. Tous les jours, le site du festival était pris d’assaut par les festivaliers. A la cérémonie d’ouverture, le site du festival a refusé du monde. Cette mobilisation pour le 21e Fesmamas a été une réussite grâce à la contribution financière et matérielle de Sotelma-Malitel qui était le sponsor officiel de l’événement. En effet, aux dires du président du festival, Fodé Moussa Sidibé, Sotelma-Malitel a contribué pour faire de cette 21e édition une réussite. Tout en rendant hommage à ses aînés qui ont initié le Fesmamas, Fodé Moussa Sidibé, le président du Fesmamas, a souligné les difficultés rencontrées lors de l’organisation de cette 21e édition. Difficultés qui, à ses dires, sont inhérentes de la situation du pays.

Parmi ces difficultés, il a cité l’insuffisance de contribution de certains partenaires traditionnels du Festival. Il a tenu à remercier la Première Dame Mme Kéita Aminata Maïga, les ministères de l’Environnement et de l’Assainissement, de la Culture, de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne et d’autres partenaires pour leur contribution à l’organisation du Festival. Fodé Moussa Sidibé n’a pas oublié SAER qui a sponsorisé le concert de Vieux Farka Touré et la Fondation du Festival sur le Niger pour la mise à disposition au Fesmamas des matériels de sonorisation. Il a exprimé sa reconnaissance au maire de Markala et à l’Honorable Yacouba Traoré pour leur contribution à l’organisation du festival.

Justifiant l’initiation des journées d’assainissement, Fodé Moussa Sidibé indiquera que le Festival ne veut plus laisser Markala impropre après le festival. Dorénavant, a-t-il dit, la ville de Markala sera assainie avant, pendant et après le Fesmamas. C’est dans ce cadre que le Fesmamas, la mairie de Markala et le ministère de l’Environnement et de l’Assainissement ont initié la Charte sur l’environnement pour faire de Markala la commune la plus propre du Mali. Il a invité les Markalais à favoriser la cohésion sociale et le vivre ensemble à Markala et à faire du Fesmamas leur festival.

Le sous-préfet de Markala appellera à pérenniser le Fesmamas car, pour lui, l’homme ne vit pas que de pain. L’homme vit aussi de culture.

Après ce cérémonial consacrant la partie officielle du Festival, place a aux troupes de masques et de marionnettes qui ont émerveillé le public.

La soirée du samedi a été consacrée au spectacle de masques et marionnettes et au grand concert dédié à Ali Farka Touré et Coumba Sidibé. Le dimanche a vu le concours de ramassage des déchets plastiques par les enfants de Markala. La plantation d’arbres a mis fin à la 21e édition du Fesmamas.   

                             Siaka DOUMBIA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct