Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Samuel Eto’o Fils : «je suis un enfant du Mali»

En visite au Mali, Samuel Eto’o Fils a été reçu en audience, dimanche par le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher. L’ancien attaquant des Lions indomptables du Cameroun était accompagné d’une forte délégation composée, entre autres, de l’ancien international sénégalais, Alassane N’Dour et de l’artiste malien, Mokobé.

Dans une brève allocution, le ministre Ag Attaher s’est réjoui de la visite d’Eto’o au Mali, avant de demander à l’ancien international camerounais d’être ambassadeur du Mali auprès du monde sportif et de la communauté internationale. «C’est un grand plaisir pour nous de vous accueillir dans la maison du sport malien. Je remercie tous ceux qui sont impliqués dans l’organisation de votre visite au Mali. Je vous remercie pour l’investissement personnel que vous êtes en train de faire au bénéfice du Mali. Je pense que c’est une grande bénédiction pour le monde sportif malien de vous voir ici au Mali.

Nous vous assurons de la disponibilité du département à vous accompagner dans tout ce que vous faites au Mali», a déclaré le ministre de la Jeunesse, des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne. «Mais au-delà, notre pays est à une étape décisive de son histoire, nous avons besoin de vous comme nous avons besoin de tous les grands ambassadeurs qui connaissent le Mali pour porter la voix du pays. Je sais qu’il n’y a pas meilleur ambassadeur qu’un grand footballeur de votre rang», a ajouté le ministre Mossa Ag Attaher.

Le plaidoyer du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a fait chaud au cœur deSamuel Eto’o qui a accepté volontiers d’être l’ambassadeur de notre pays.«Je ne suis pas seulement un ami du Mali, je suis un enfant de ce beau pays. Le Mali m’a permis, en tant que footballeur, de gagner ma deuxième CAN en 2002 (il a remporté la première en 2000, ndlr).

Nous enfants de ce beau continent, nous avons le devoir de construire l’Afrique, de trouver les solutions pour se mettre ensemble et faire avancer les choses. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, mais mon devoir en tant qu’enfant du Mali, c’est d’être au Mali quand les autres estiment qu’il ne faut pas qu’on vienne ici», a dit le quadruple Ballon d’or africain (2003, 2004, 2005, 2010).

«Monsieur le ministre, renchérira le Camerounais, nous vous demandons beaucoup parce que tout enfant de ce pays attend que vous fassiez des miracles, mais sachez que des jeunes frères comme nous, nous nous tenons à vos côtés. Si jamais, vous estimez que nous pouvons apporter quelque chose pour que votre mission aille dans le bon sens, n’hésitez pas de nous solliciter. Sachez que vous n’êtes pas seuls dans votre tâche». Après sa rencontre avec le ministre Mossa Ag Attaher, Samuel Eto’o s’est rendu à l’Association malienne de lutte contre les déficiences mentales chez l’enfant (AMALDEME), en Commune IV pour faire parler son cœur à travers un don.

Ladji M. DIABY

Source: Essor

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct