Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rupture de jeûne : attention aux jus de fruits !

Certains contiennent trop de sucre. Or l’excès de cette substance empêche l’eau de rester dans l’organisme

 

Pendant le ramadan, les jeûneurs expriment une préférence pour les boissons gazeuses et autres jus de fruits. Ils raffolent de ces breuvages surtout après une rude journée de privation d’eau et de nourriture. Aujourd’hui, les points de vente de boisson et jus de fruits sont légion.

Ceux qui évoluent dans ce segment de marché se frottent bien les mains. Personne ne peut leur en vouloir de bien s’accommoder de leur profit, même si certains compatriotes jugent immenses les avantages tirés de la vente de ces breuvages.

Dans les parages de la Pyramide du souvenir, un bouchon infernal se referme sur les usagers dans un désordre indescriptible. Des vendeuses de boissons qui occupent le bas-côté de la route, apostrophent automobilistes, motocyclistes et piétons pour leur proposer des boissons. Certains acceptent de mettre la main à la poche pour faire une provision, d’autres pestent du regard contre l’attitude moins catholique des vendeuses.

Mme Doumbia Djatou expose des jus de fruits et des boissons gazeuses sur une table. Elle qui évolue dans ce registre depuis vingt ans, affiche un large sourire aux lèvres puisqu’elle arrive à écouler une bonne partie de son stock. «Par la grâce d’Allah, le commerce de boissons est rentable maintenant», explique la vendeuse à qui veut l’entendre.

La consommation exagérée (en tout cas comme on en voit pendant le ramadan) de ces liquides servant à l’hydratation est-elle sans conséquence sur la santé ? Pour en avoir le cœur net, nous avons requis l’avis de certains spécialistes. Dr Djibril Traoré, nutritionniste, explique l’importance des boissons qui nous permettent, selon lui, de nous réhydrater suffisamment. Il estime que les jus de fruits naturels permettent de bénéficier de certains composants du fruit qui protègent l’organisme contre le vieillissement cellulaire, améliore la vision et combattent la fatigue.

Selon lui, le glucose que contiennent les boissons sucrées est la première source d’énergie pour l’organisme. Et Dr Traoré d’affirmer que les jus sont plus utiles que les boissons gazeuses qui sont souvent acides. Il juge les boissons gazeuses trop agressives pour un estomac délicat. Surtout qu’elles peuvent engendrer chez nous des troubles du transit. En cette période de ramadan, le spécialiste en nutrition recommande de prendre ces boissons au moment de la rupture du jeûne et pendant la nuit. Mais, il se veut on ne peut plus clair pour tout le monde. Il pense que ce n’est pas bon d’en consommer pendant le suhur.

Dr Ibrahim Nientao, diabétologue, déplore la présence de plusieurs sortes de jus de fruits sur le marché, dont les compositions et les provenances sont très mal connues. Il reste très réservé sur la qualité de ces jus.

«Je pense que ce sont des produits chimiques qui peuvent être très nocifs pour notre état de santé», indique Dr Nientao. Ce diabétologue qui sait le risque que représente le sucre pour l’humain estime qu’il y a une quantité élevée de sucre dans ces boissons, surtout le sucre d’absorption rapide qui n’a aucune utilité pour notre organisme. Selon lui, la boisson peut permettre de s’hydrater.

Ce qui est important en cette période de forte canicule. Le spécialiste avertit que si la boisson contient beaucoup de sucre on perd l’avantage de l’hydratation puisque l’excès de sucre empêche l’eau de s’installer dans le corps. Cela risque, dit-il, d’entraîner une abondance des urines. Mieux vaut prendre, selon lui, de l’eau plate ou de la tisane chaude mais sans y ajouter du sucre.

Dr Ibrahim Nientao indique que certains jus de fruits industriels contiennent des fruits dépourvus de toutes leurs valeurs nutritives, notamment les fibres alimentaires. Pour lui, les conservateurs et les colorants qui ont été aussi ajoutés avec beaucoup de gaz peuvent entraîner des troubles digestifs. Le clinicien affirme que les boissons gazeuses et les jus industriels ne peuvent que constituer des surcharges de calories et occasionner l’installation d’une obésité.

Par ailleurs, il conseille aux jeûneurs de boire un petit verre de jus de fruits lors de la rupture pour remonter leur taux de sucre et insiste sur la nécessité de ne pas dépasser un verre. Il conseille de toujours préférer les fruits au jus de fruits et une tasse de tisane sans y ajouter du sucre à une boisson gazeuse. Il exprime sa préférence pour des jus préparés à la maison comme le dableni et le jus de gingembre avec peu de sucre.

Le risque est moindre comparativement aux jus de fruits industriels.Sory Ibrahim Sissoko, responsable commercial d’une entreprise de fabrication de jus de fruits confirme la convoitise de ces breuvages pendant le ramadan. Il explique que les clients ont une prédilection pour les jus d’un litre embouteillés. Les bouteilles de 33 centilitres existent aussi mais sont moins prisées. Sans être un nutritionniste, le responsable commercial de la société explique que les jus permettent de garder l’organisme sain. Il n’apporte pas d’argument pour étayer ce qu’il dit.

Mais une chose est sûre, nos compatriotes continuent de consommer ces jus de fruits et autres boissons. Alima Doumbia, une jeune épouse, aime offrir à sa famille des boissons au moment de la rupture du jeûne pour compenser les pertes d’eau dans l’organisme. «Pendant le suhur, c’est-à-dire le repas que l’on prend à l’aube avec l’intention de jeûner, je bois beaucoup», indique-t-elle.

Broulaye Diarrassouba réside à Lafiabougou-Taliko. Ce professeur d’enseignement secondaire explique que la chaleur est la principale raison qui pousse les jeûneurs à privilégier les boissons sucrées. Selon le pédagogue, les personnes qui savent l’apport nutritif des jus de fruits et ses conséquences se comptent sur les doigts d’une main.

Mohamed D. DIAWARA

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct