Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rondeur des femmes : attention à ces produits sur le marché

Plaire par le physique à tout prix. La rondeur est de nos jours, un critère de séduction sur lequel certaines femmes investissent de gros moyens.  Pour celles-ci, avoir une silhouette fine, peut attirer les attentions vers soi, surtout des gentlemen.

Dans nos pays africains et de nos jours particulièrement au Mali, de plus en plus de femmes usent de toute sorte de produits, souvent exposés anarchiquement, pour agrandir les hanches et les muscles fessiers. Des comprimés, des sirops, des pommades, on y trouve de toutes les couleurs et de toutes nature à volonté. Alors que, ces produits présentent aussi des menaces sanitaires sévères.

Pendant longtemps, nous avons eu écho de certaines pratiques dont les femmes de la sous-région usaient pour s’arrondir les fesses. Notamment en Côte d’Ivoire. Peu à peu, cette mode du voisin semble traverser les frontières maliennes, pour s’installer dans notre pays et devenir même une obsession pour la gente féminine.

Le phénomène s’explique souvent par un manque de confiance en soi ou des pressions sociales selon notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.

« Dans la perception africaine, une vraie femme est celle qui a des formes généreuses plus précisément au niveau de la poitrine et des fesses. Ainsi, nous les hommes, nous sommes en général attirés par ces genres de femmes. Certaines l’ont bien compris mais nous ne sommes en rien coupables de comment elles font pour avoir des formes généreuses. Celles qui n’en n’ont pas naturellement trouvent juste de forcer. Elles sont souvent complexées et manquent de confiance en elle. Sinon, les tailles fines sont aussi bien appréciées. »

Nous avons rencontré une vendeuse, qui malgré la résistance nous assure que les produits proposés sont naturels et sans danger « tout ce que je vends comme produit pour grossir et raffermir les fesses et seins, sont à base de plante, de kaolin, de beurre de karité, de graine de kaapi …. Il y a aussi des sirops qui nous viennent des pays étrangers tel que l’amphétamine, le C4, Tassaba pour ne citer que ceux-ci ».

Notre spécialiste ne partage pas cet avis. La nocivité d’un produit dépend du mode d’utilisation et du conditionnement. Ces produits exposés, argue-t-elle, présentent de graves problèmes de santé pour les femmes. De simples irritations, elles peuvent se retrouver avec des brûlures, des démembrassions, des problèmes de surpoids, car la plupart de ces produits font plus grossir ce qui peut avoir des conséquences plus graves » explique Dr.Bagayoko.

Adam DIALLO

Source: Bamakonews

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct