Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Retour sur «la main tendue» du Président : Les vraies raisons d’une initiative

Le plan de déstabilisation contre l’Algérie vise à obtenir un changement de politique sur la Palestine et le Sahara occidental, la révision de l’alliance avec la Russie, l’exploitation du gaz de schiste et l’ouverture de son marché intérieur aux multinationales.

Depuis l’annonce, le 3 mai dernier, par l’agence officielle APS, d’une initiative présidentielle déclinée sous le titre évocateur « Abdelmadjid Tebboune, un président rassembleur», les commentaires et les observateurs de la scène politique n’ont pas cessé de décrypter le contenu de ce message et ses visées. Depuis, le président de la République a accordé une audience à plusieurs responsables dont, entre autres, Soufiane Djillali de Jil Jadid et Abdelkader Bengrina de Al-Bina. Cela n’a pas calmé l’ardeur des commentateurs à vouloir comprendre les intentions du pouvoir à travers cette initiative. Mais qu’en est-il des vraies raisons qui ont inspiré cette démarche? Il y a, certes, le 60e anniversaire de l’indépendance, que le président Abdelmadjid Tebboune entend marquer par des gestes de clémence. Un rendez-vous qui servira de rampe de lancement pour une Algérie nouvelle et renouvelée dans tous les aspects social économique et politique. Après 60 ans d’indépendance, les Algériens ont le devoir de marquer une halte pour faire le bilan exhaustif de ces six décennies d’indépendance, de rectifier les erreurs et consolider les acquis. Mais les vraies raisons qui ont animé la démarche du Président ont été magistralement sériées par l’ancien ministre et diplomate Mohand Amokrane Cherifi. Interrogé depuis les Nations unies à Genève sur les menaces qui pèsent sur la sécurité nationale et la manière d’y faire face, Cherifi a mis l’accent sur la montée des périls et l’impératif pour le pays de consolider l’unité populaire afin de dissuader toute atteinte à la souveraineté nationale et à l’intégrité de son territoire. On ne peut pas prêter à ce diplômé de Harvard et au crépuscule de sa vie une quelconque intention de plaire aux dirigeants en place. Mohand Amokrane Cherifi parlait à la fois avec son coeur et avec sa raison, sachant que la menace planant sur son pays est réelle. D’où l’impérieuse nécessité d’anticiper les évènements et agir vite. Pour l’ancien ministre, il n’y a pas de doute, un complot destructeur se trame contre l’Algérie. « De nombreux indices, leur conjugaison et leur accélération, laissent supposer une stratégie de déstabilisation de l’Algérie par des forces étrangères, avec des relais internes», explique-t-il dans l’entretien paru, hier, sur ces mêmes colonnes. Mais qu’est-ce qui justifie toute ces pressions sur l’Algérie? « C’est pour obtenir un changement de politique sur la Palestine et le Sahara occidental, la révision de l’alliance avec la Russie, l’exploitation du gaz de schiste et l’ouverture de son marché intérieur aux multinationales», analyse Mohand Amokrane Chérifi. Cette déstabilisation a commencé et se développe sur plusieurs fronts que le diplômé de Harvard énumère avec précision: -l’intrusion dans les pays frontaliers (Maroc, Libye, Mali, pays du Sahel) de forces étrangères opposées au règlement politique des conflits régionaux, menaçant directement la sécurité nationale.- le soutien extérieur des tendances séparatistes et islamistes, oeuvrant à couper l’armée de son peuple, et à détacher la Kabylie et le Sud du reste du pays – les rapports à charge d’organisations internationales sur le non-respect de l’État de droit et des principes démocratiques, qui donnent prétexte à des ingérences étrangères – le dénigrement systématique des institutions et du système de gouvernance par des officines étrangères, à travers les réseaux sociaux, suscitant la colère sociale et véhiculant les discours de haine. Ces éléments étant clairement identifiés, il y a de ce fait l’urgence de consolider l’unité nationale car c’est un impératif vital. Surtout que la cohésion nationale est, aujourd’hui, confrontée à la diffusion d’idéologies remettant en cause les valeurs et les principes qui cimentent la nation.

Source: lexpressiondz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct