Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

RENCONTRE CHOGUEL ET RESSORTISSANTS DE DIRE : Ibrahima Boubacar Yoro Maïga traite le compte rendu d’infidèle

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a reçu, le mardi 31 mai, les membres de l’Association des ressortissants de Diré venus affirmer leur soutien total à la Transition mais aussi réaffirmer leurs satisfactions sur le plan sécuritaire dans la localité de Diré. Un compte rendu fait à la fin de la rencontre par la Primature met certains ressortissants dans tous leurs états, les obligeant de mettre sur la place publique ce qu’ils appellent ‘’la honte’’. “ Il n’a dit que le contraire sur le plan sécuritaire’’, dénonce un ressortissant. Selon le compte rendu fait par la Primature, la satisfaction et les avancées remarquables constatées dans cette localité sur le plan sécuritaire a suscité la reconnaissance des efforts des autorités de la transition. “Des localités entières ont été libérées, et la vie commence à reprendre son cours normal dans plusieurs zones. Toutefois, cela mérite d’être poursuivi et renforcé par le déploiement des forces de sécurité dans les zones encore instables’’, ont constaté les ressortissants de Diré à la Primature. Ainsi les ressortissants soulignent la place centrale de Diré dans le processus de développement avec son potentiel agro pastoral.

Ils ont déjà réussi à mener de nombreuses actions dans le cadre de la souveraineté alimentaire et souhaitent l’appui technique de l’État. ‘’Diré doit relever aujourd’hui trois défis majeurs’’, ont-ils souligné avec force. Il s’agit du défi sécuritaire, du défi alimentaire et du défi de la cohésion sociale.

Le Premier ministre n’a pas manqué de saluer les initiatives déjà prises par les ressortissants de Diré. ‘’Cela ne m’a pas surpris’’, dira Choguel Kokalla Maïga. Rarement, le Premier ministre a rencontré une Communauté aussi structurée que cette association qui n’a pas attendu l’État pour agir. ‘’Vos préoccupations font partie de nos missions’’, a conclu le chef du Gouvernement qui a rassuré ses hôtes que les doléances exprimées seront transmises aux plus hautes autorités.

Si les autres aspects n’ont pas posé de soucis, faut souligner le compte rendu sur l’aspect sécuritaire est très critique de la part des ressortissants de Diré. Ibrahima Boubacar Yoro Maïga, membre de la délégation ayant rencontré le Premier ministre dénonce catégoriquement le compte rendu fait sur le volet sécuritaire dans le cercle de Diré. “Je suis obligé d’apporter des corrections à ce compte rendu qui est loin d’être correct’’, dit-il avant de douter de la participation de celui qui a rédigé ce résumé. “Je ne pense pas que celui qui a rédigé ce résumé ait participé à la rencontre, car il n’a dit que le contraire sur le plan sécuritaire. J’ai été présent du début à la fin’’.

Selon lui, aucun village du cercle de Diré n’a été libéré. Au contraire, dit-il, le nombre de villages abandonnés par l’État a augmenté depuis deux ans maintenant. Diré est le seul cercle pratiquement qui n’a pas de base militaire’’, laisse-t-il entendre.

Selon lui, les ressortissants ont fait savoir au Premier ministre que Diré vit une insécurité jamais connue avant la transition. “Dans le cercle, c’est seulement à Diré ville que l’école fonctionne. Toutes les écoles ont été fermées. L’insécurité est grandissante à Diré et nous attendons la réaction de nos autorités pour que la population du cercle retrouve une vie normale’’, a-t-il ajouté, regrettant que les comptes rendus des rencontres au niveau d’une institution du pays ne soient pas fidèles.

Bourama KEITA

Source: LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct