Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

REINSERTION DES MIGRANTS DE RETOUR : Projet pilote de sensibilisation lancé

Pour apporter des solutions durables à la problématique d’insertion et de réinsertion des migrants de retour, le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’intégration africaine (MMEIA) à travers le Centre d’informations et de gestion des migrants (CIGEM) et son partenaire, l’Unesco, ont lancé le projet pilote « sensibilisation, formation/ insertion des migrants ».

Présidée par le ministre des MMEIA, Alhamdou Ag Ilyène, la cérémonie a enregistré la présence du chef de Mission de l’Organisation Internationale de la migration, Pascal Reyjens, du représentant de l’Unesco au Mali, Edmond Mokala. C’était le jeudi dernier à la cité d’accueil des migrants, sise à Niamakoro cité Unicef.
Selon le ministre Ag Ilyène, c’est au regard de l’importance des questions migratoires dans notre pays que les autorités maliennes ont fait de sa gestion une priorité de premier ordre, à cause de ses enjeux, qui s’expriment en termes d’opportunités. Et d’ajouter que de nos jours, les migrants sont exagérément associés aux défis sécuritaires, au terrorisme, à l’augmentation du chômage et à la hausse des dépenses publiques, consacrées aux services sociaux de base.


A ses dires, de l’adoption de la politique nationale des migrations (PONAM) à nos jours, plus de 40 000 Maliens ont bénéficié d’assistance via les opérations de rapatriement d’urgences. Avant de préciser que de 2016 à nos jours, un fonds d’insertion et de réinsertion a permis d’appuyer plus de 6 000 migrants de retour et candidats potentiels à la migration irrégulière. « La présente cérémonie de lancement est la traduction opérationnelle de la volonté commune de mon département à travers le CIGEM et l’Unesco au Mali, de favoriser l’accès aux meilleures opportunités de formation-réinsertion au niveau du district de Bamako et ses environs » a indiqué le ministre.
Ce projet, poursuit-il, ambitionne, à travers ses objectifs, la formation et la réinsertion des migrants de retour, le renforcement des dispositifs déjà existants, afin de fixer durablement les migrants de retour, de favoriser leur intégration socio-économique, d’encourager le retour volontaire et de lutter efficacement contre la migration irrégulière. Avant d’ajouter que cette initiative va accompagner 12 projets pilotes des migrants de retour dans les domaines de l’élevage, du transport, du commerce et de l’artisanat.


Il faut rappeler que de 2018 à 2020, 13 125 migrants ont été expulsés, refoulés et rapatriés et ils ont été accueillis par la direction générale des Maliens de l’extérieur (DGME)
Lamine BAGAYOGO

Source: zaharainfos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct