Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ratissage suite au massacre de Diallassagou : 61 terroristes, dont plusieurs cadres, tués

Dans le cadre de la poursuite et de la neutralisation des terroristes en général et les auteurs du carnage  de Diallassagou dans la nuit du 18 au 19 juin 2022, en particulier, les FAMa ont lancé une vaste opération de ratissage au Centre du Mali. Le Bilan de cette offensive fait état de 61 terroristes neutralisés dont des chefs et des guetteurs, 8 autres suspects arrêtés et d’importantes quantités de matériels détruits. 

Depuis leur dernier communiqué publié le 11 juin 2022, les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent leur offensive contre les groupes armés terroristes (GAT) sur l’ensemble du territoire national du Mali. Elles sont certes engagées depuis le lancement du plan Maliko et de l’opération Kélétigui, mais  le carnage des villages de Diallassagou, Dianweli, Dessagou dans le cercle de Bankass, région de Bandiagara, qui a fait plus de 132 civils tués dans la nuit du 18 au 19 juin 2022, a encore renforcé la détermination  des Forces armées maliennes dans leur lutte contre le terrorisme. Ainsi, les FAMa ont lancé une vaste opération de ratissage au centre du Mali, plus particulièrement dans la forêt de Sama-Sosso, dans la zone de Ouenkoro. Un succès important qui, en plus du bilan élogieux de 59  terroristes neutralisés, figurent parmi les corps des responsables comme Djibril Sangaré du village de Ouenkoro, Hamidou Barry du village de Mondoro, Abou Youssouf dit Bodêdjo, Imam Hassane Dicko et Moctar Dicko, de nationalité étrangère. Aussi, cette opération a également permis de détruire 7 véhicules des assaillants ainsi que la neutralisation de 2 autres terroristes guetteurs dans la zone de Mondoro.

En plus de ce bilan, les FAMa attendent toujours un autre bilan en cours d’exploitation après une frappe sur une  base terroriste dans le secteur de Hombori, le 20 juin 2022. Mercredi 22 juin 2022, des opérations ont également visé des sanctuaires terroristes dans les zones de Djenné, Tenenkou et Seguè.

Si le bilan de ces opérations n’est  pas encore disponible, les reconnaissances offensives de sécurisation de la campagne agricole, en zone sud, plus particulièrement dans les régions de Koutiala, Bougouni, Nara et Sikasso, ont permis l’interpellation de  8 suspects terroristes, tous mis à la disposition de la prévôté. Dans cette zone du sud, les priorités opérationnelles portaient essentiellement sur la précision de renseignement et les recherches des terroristes.

Pareille au théâtre Est de l’opération Maliko où les priorités opérationnelles des FAMa ont porté sur la consolidation de leurs positions, notamment à Ménaka, et  des vols de réassurance des populations  dans les secteurs de Fafa, Djebock, Imenas et In-Ekar dans la région de Gao.

Par ailleurs, au-delà des opérations militaires, les FAMa ont tenu aussi à apporter une assistance aux populations sur le plan humanitaire. Elles ont transporté 177 tonnes de vivres aux populations de Farabougou, escorté 150 camion civils sur le tronçon Gao-Labbezanga- Gao, distribué aux populations martyrs de Diallassagou 10 tonnes de vivres et aidé à l’acheminement de 50 tonnes de vivres aux populations au profit des populations de Mondoro.

 Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct