Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Quid de la SE ?

Les contours du renversement de régime échoué restent pour l’heure une énigme rendue davantage complexe par l’anachronisme du récit officiel.

 

En effet, la plupart des arrestations opérées dans le cadre de la tentative de putsch sont antérieures à la date du 11 au 12 mai évoquée dans le communiqué du gouvernement. Une autre confusion vient se greffer à l’énigme quand on apprend, à travers un article du journal russe «Komsamolskaya Pravda», une soi-disant partition déterminante de la Russie dans la mise en échec de la tentative du coup d’Etat du 11 Mai dernier. Plus que la Sécurité d’Etat elle-même ? On est en droit d’en déduire, en tout cas, l’existence d’une coopération au-delà des seules prestations d’instructeurs russes souvent évoquées par le gouvernement pour expliquer la présence russe aux cotés des FAMa. Quoi qu’il en soit, l’opinion n’a jamais été informée de coopération dans le cadre d’échanges de renseignements entre Moscou et Bamako.

«Le genre» en pleine expansion au Mali

Alors que l’article 51 peines à connaître une application effective, le combat pour le genre continue de se diversifier sous d’autres couleurs. En effet, aux batailles de représentativité élective et administrative de la gent et combat contre les violences faites aux femmes fait suite désormais une croisade pour l’émancipation d’une autre composante du genre. Il s’agit des personnes handicapées. Il est question, selon toute évidence, de leur donner les mêmes opportunités de représentativité élective que les femmes, en leur octroyant notamment un quota sur les listes électorales des formations. C’est du moins l’impression qu’il se dégage d’un séminaire annonciateur de cette nouvelle donne auquel ont été conviés certains membres du CNT triés sur le volet, la semaine dernière, à travers un avis du président Malick Diaw. Du pain sur la planche, selon toute évidence, pour les partis politiques appelés à faire face, aux prochaines joutes électorales, à une équation supplémentaire dans l’élaboration de leurs listes en plus des difficultés rencontrées dans la conformité au quota des femmes.

Source: Témoin

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct